Femmes tortues, hommes crocodiles

Publié le par Martine

9782916499475

 

Comment nous comportons-nous sur nos lieux de travail ? au sein de sociétés et d’entreprises hyper perfectionnées et au top du modernisme ? C’est ce que Sophie Stern s’est attachée à nous conter à travers dix nouvelles publiées dans le recueil « Femmes tortues, hommes crocodiles » paru aux éditions D’un Noir Si Bleu.

En effet que nous œuvrions au sein d’une multinationale ou d’une simple petite entreprise, le monde du travail nous conditionne et nous oblige plus souvent qu’à notre tour à museler nos émotions et nos sentiments et à agir en contradiction avec nos pensées profondes.

Ces femmes qui se protègent du mieux qu’elles peuvent sous une épaisse carapace de tortue ou ces hommes qui en font tout autant sous leur dure peau de crocodile, Sophie Stern nous les dépeint avec un étonnant réalisme. On les connaît forcément. Ils sont celles et ceux que nous côtoyons pratiquement tous les jours. Et ils sont nous aussi à travers leurs expériences et les évènements ou situations dans lesquelles la nouvelliste les a placés.

Sous une dureté apparente, ou un cynisme arrogant, se révèlent alors quelques failles qui nous laissent apercevoir une certaine humanité. Et c’est tant mieux. Car même si la sensiblerie n’a pas sa place dans ce monde brut, la sensibilité s’y retrouve très présente. Ces histoires se recoupent et se rejoignent bien volontiers sur ce point. Même celui qui paraît le plus dur, le plus insensible qui soit possède un cœur et, tôt ou tard, le laisse revenir.

Alors de celui qui veut aider son copain d’enfance à trouver un emploi dans la même entreprise que lui aux deux anciens amants qui n’osent pas se retrouver, en passant par celle qui se voit contrainte de reprendre un travail quand son mari veut divorcer ou cette autre, brillante femme d’affaires qui se laisse visiblement troubler par un regard d’homme un tant soit peu trop insistant, c’est d’une écriture légère et puissante à la fois que Sophie Stern nous ouvre la porte du monde du travail. Un monde qui nous est nécessaire (on connaît trop bien les difficultés auxquelles sont confrontés ceux qui sont privés d’emploi) et par lequel pourtant nous devons veiller à ne pas nous laisser envahir et encore moins absorber. « Femmes tortues, hommes crocodiles » un recueil percutant qui a reçu le prix « Nouvelles d’automne » en octobre dernier et fait partie de la sélection du 7èmePrix Littéraire des Lycéens et Apprentis de Bourgogne 2012.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

francoise fanfan naturellement 10/01/2012 10:09


Merci , tu me donnes envie de lire ce livre.