Deux choses!...

Publié le par Martine

Deux choses à vous dire aujourd'hui.

La première, c'est qu'hier ma chronique de "Neveu d'Hitler" est parue dans ma rubrique Lu pour vous du Dauphiné Libéré.

 

neveu-d-Hitler.jpg

Un livre très éprouvant à lire et une chronique difficile à écrire! Mais... je l'ai fait!!!

A vous de lire...

 

Qu’il est difficile de parler de cet ouvrage mi-roman, mi-documentaire de Bob Martin « Neveu d’Hitler » paru chez MA Editions. Et pourtant… Comment sortir indemne d’une telle lecture ? Sachant que tout ce que nous rapporte l’auteur s’avère tristement et cruellement vrai.  Certes l’écriture de Bob Martin, concepteur rédacteur publicitaire, nous aide à garder le rythme et à ne pas trop laisser part à nos émotions. Mais quand même… Ses phrases courtes, incisives et ô combien révélatrices s’impriment en nous comme dans un livre. C’est le cas de le dire. Et bien difficile alors de ne pas se demander : comment tout ceci a-t-il pu être imaginé, exister sans qu’aucune réaction ne soit mise en route avant plusieurs années ?

Bien que de père juif, le jeune August est aussi le fils de Paula qui n’est autre que la sœur du chancelier Hitler. Ce qui le met à l’abri, croit-il, des tourments et des exactions qui sont commises quotidiennement à l’encontre des Juifs en cette période de deuxième guerre mondiale. Ce « statut » privilégié de « Neveu d’Hitler » vaut ainsi à August de ne pas être enrôlé au sein des Jeunesses Hitlériennes, ni d’être envoyé sur le Front Est comme ses nombreux compatriotes. Hélas ! Cette protection cesse brusquement le jour où August est arrêté par la Gestapo et qu’il ne peut pas justifier de son identité, faute de pouvoir présenter ses papiers ! Car, comble de malchance, August ressemble davantage à son père et, pour le coup, aux caricatures du Juif qui inondent l’Allemagne et l’Europe. Commence alors une vertigineuse descente aux enfers pour le jeune homme. Torturé, puis envoyé à Auschwitz, le « Neveu d’Hitler » découvre alors l’horrible réalité des camps de la mort et de la Solution finale telle que l’a conçue son oncle.

La force et la qualité de ce roman résident d’une part dans ce récit, comble de l’ironie. Comment penser en effet quand on est le neveu de l’homme le plus puissant et le plus craint au monde du moment qu’on risque quoi que ce soit ? Inimaginable ! Aussi l’incrédulité d’August et son impossibilité à prouver qui il est se révèlent d’autant plus dramatiques. Et l’enchainement des situations qui découlent de ce qui ne devait être à la base qu’un simple contrôle de papiers nous plonge dans l’horreur la plus éprouvante.

Car ce qui fait aussi la force et la qualité de ce livre, c’est que l’auteur Bob Martin enrichit et alterne son récit d’une partie documentaire des plus approfondies. Ainsi tout ce qui advient à August s’avère réel et certifié par l’Histoire du IIIe Reich. Et alors ce récit devient vite insoutenable. En venir à bout relève d’une volonté de savoir et de vouloir comprendre comment tout ceci a pu exister. Seule cette volonté farouche permet d’accompagner August au bout de son histoire et d’en connaître l’issue.

 

2014-01-24-07.47.17.jpg

La seconde chose concerne ma lecture du jour, beaucoup, beaucoup plus légère puisqu'il s'agit de "Sous le gui" une nouvelle écrite par Angéla Morelli et primée dans le cadre du concours Nouveaux talents organisé par les éditions... Harlequin!!!

Bien sûr Noël est passé mais rien ne m'oblige à respecter le temps...

Et vous alors? Que lisez-vous?

 

sous-le-gui.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 26/01/2014 21:34


J'ai hésité à acheter "Le neveu d'Hitler". J'aurais peut-être dû...

Martine 27/01/2014 12:02



Oui, c'est à lire.



Pahi 25/01/2014 15:35


Coucou Martine,


Je ne pourrai pas lire ce livre car bien trop éprouvant pour moi. Par contre, je vais donner à lire ta chronique à ma tendre moitié. S'il le souhaite, j'aurai vite fait de le lui chercher.


Mon chéri lit et apprécie "Demain j'arrête" et moi "Le brodeur de la nuit" de Daniel Cario (il y a trois tomes en tout).


Gros bisous et bon dimanche, mon amie.

Martine 26/01/2014 10:41



Avec plaisir, Pahi!


Que pense ta tendre moitié de Demain, j'arrête? Apparemment les avis lus ici et là sont très partagés.


Merci et gros bisous!



Binchy 24/01/2014 17:36


Coucou Martine,


Un livre qui fait "froid dans le dos" en effet... MAIS c'est bien de se plonger de temps à autres dans ces ouvrages...


As-tu lu Les Amants de Juin d'Albert Ducloz ? Je te le recommande. Ce n'est pas tout-à-fait un roman, il est très documenté... Je ne t'en dis pas plus...


J'ai également beaucoup lus de documentaires sur cette sombre période, que les êtres humains "en ont bavé" et ce, des deux côtés de la frontière que ce soit allemande ou française... 


Je te souhaite un adorable week-end lecture. Lecture plus cool tout de même...


GROS BISOUS.


Bernadette.

Martine 25/01/2014 14:29



Merci Bernadette. Je note ta suggestion. Sachant qu'elle est forcément bonne!


J'aime beaucoup lire sur la seconde guerre mondiale mais, là, j'avoue, c'était dur dur! Mais je l'ai lu et je suis fière de moi!


Gros bisous, Bernadette, et bon week-end!



AG 24/01/2014 09:19


Coucou Martine,
Bouh ... "Le neveu d'H..... La couverture me fait déjà fuir.
Question lecture, je viens de finir "les pétillantes" .
Et je vais commencer "Un Noël à Florence".
Bon week-end (avec d ela neige ou non ???) et big bisous.
Agnès


 

Martine 25/01/2014 14:27



Coucou chère Agnès!


Non, pas de neige! Ouf!!!


Je te souhaite une belle lecture à Florence!


Amusante coïncidence d'ailleurs avec mon billet d'aujourd'hui! :)


Je t'embrasse et te souhaite un bon week-end!