Demain, c'est Noël!

Publié le par Martine

Si! Si! C'est bien vrai! La fête commence même ce soir avec le goûter que nous allons partager avec les scrappeuses de mon atelier à la MJC Jean Moulin. Et elle se poursuivra (la fête! ;o) demain avec mes "élèves" qui viennent apprendre le français parlé, lu et écrit avec l'Association Drômoise pour la Lecture à la MPT du Plan de Valence!

Et en parlant de lecture, fort justement, voilà que les éditions D'un Noir Si Bleu nous promettent une belle année 2010 avec, dès le 10 janvier, la sortie de leurs nouveaux livrets cartes postales qui, outre le fait d'être une heureuse occasion d'écrire un mot doux à la main, nous offrent en plus d'excellentes nouvelles!
Jugez plutôt:

- "Le facteur n'est pas passé" de Manu Causse
Le facteur s'est arrêté devant votre boîte aux lettres… Vous avez du mal à y croire… Une semaine entière vient de se passer sans qu'il s'arrête. Une semaine pendant laquelle vous avez attendu, espéré. Et aujourd'hui, il y a glissé quelque chose… Votre cœur palpite, votre esprit s’affole. Et si c’était elle… Elle qui se manifeste enfin…

- "Le jardinier céleste"
Sur l'astéroïde Hypérion 666, après l'ère post-autarcique, quatre réserves écologiques ont été construites. Quatre globes perchés sur quatre piliers dans l’espace, autant de biotopes préservés sur lesquels un homme seul veille. La Compagnie devrait bientôt lui envoyer un remplaçant… Mais le temps passe… passe… Le jardinier d'Hypérion 666 semble bien avoir été oublié de ses semblables…

- et "Le compagnon de Mélanie" d'Eric Fouassier
Ah, Mélanie… Sa rencontre a changé le cours de ma vie ! Si douce, si tendre… Et ses mains… Ses mains habiles, expertes, qui m’ont entraîné doucement vers un plaisir sans mesure, un accord parfait. Quelle fut la clef de notre entente, je ne saurais le dire, mais je puis affirmer que bien vite, entre nous, les choses ne furent qu’harmonie…

- "L'homme de sel" de Frédérique Germanaud
Elle se promène sur l’île tous les jours. Elle ramasse sur le sable ce que la mer offre à sa curiosité. Car la mer a ses secrets, la mer a ses trésors… Marée après marée, elle revient sur cette grève baignée de l’odeur des algues et de la salicorne.
Un jour, c’est un cadeau bien singulier qu’elle y découvre…

- "On n'arrête pas le progrès" de Myriam Gallot
Progrès (subs., masc.) : Processus évolutif orienté vers un terme idéal.
C'est bien de l'idéal d'une société parfaite dont il est question ici. Et quel meilleur moyen de l’atteindre, cette société parfaite, qu’en éradiquant petit à petit tous les dangers qui la menace ? Scientifiques et gouvernements, tous s’y mettent, jusqu’à l’absurde et l’irréversible… 

- "Du bleu dans le rose" de Françoise Guérin
Enfant, elle habitait un appartement qui donnait sur les verrières d’une usine. Soirs et matins, sous ses fenêtres, y déferlait le bleu. Le bleu des salopettes de travail, dont celle de son père, le bleu de la fatigue, de la pauvreté… Elle détestait le bleu ! Alors que le rose… Le rose merveilleux de la boîte de crayons de couleurs de Sabine… Ce rose "salle de bains" représentatif d’un luxe qu’elle n’aurait certainement jamais…
 
- "Au chien qui fond" de Brigitte Lécuyer
Nikita est une belle femelle golden retriever qui habite dans un petit appartement de ville. Sa vie est rythmée par les allées et venues de ses maîtres, par les sorties et les discussions avec les autres chiens du quartier.
Ce soir, c'est vendredi, jour du restaurant, jour des douceurs glissées sous la table… Mais les petits plaisirs attendus ont parfois des conséquences inattendues…

- "Pas méchante" de Véronique Pingault (la grande soeur de Gaëlle que nous avons eu le plaisir de recevoir en juillet dernier à La Passerelle)
Dernière consultation de la semaine. Il supporte patiemment - enfin presque - le discours de sa dernière patiente avant quatre jours de repos… Elle est jeune, belle, mais si bavarde ! Il est généraliste, mais se fait psychologue ce soir, bien malgré lui. Ennuyé par le flot de paroles qu’il ne sait pas endiguer, saura-t-il saisir la portée véritable des confessions de cette adorable enquiquineuse ?

 
et
- "Manger une poire" de Bertrand Runtz
Manger une poire… Mieux que tout un programme… Tout un plaisir… Un jeu d’apprivoisement subtil où la hâte ne serait qu’une garantie d’échec… Une expérience troublante et sensuelle à laquelle fait écho une autre sorte de trouble…

Je ne sais pas pour vous mais, moi, avec tout ça, j'ai hâte de commencer 2010!
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bool 20/12/2009 13:10


Coucou Martine !!

Rhoo la la ça fait si longtemps que je ne suis pas venue te voir... j'espère que tu ne m'en veux pas...

J'ai eu pas mal de choses à faire ces derniers temps avec notre déménagement, le don de moëlle, les fêtes qui approchent... et en plus je viens de me rendre compte que je ne suis plus abonnée à ta
newsletter... et je vais vite y remédier en m'y réinscrivant.

Passe de belles fêtes de Noël et à bientôt !!
Je t'embrasse,
Vanessa


clau 16/12/2009 19:22


que du bonheur............