L'Etrangère de Saint-Pétersbourg

Publié le par Martine Galati

 D'Annie Degroote, je connais surtout les superbes romans qui rendent si bien hommage à sa région natale des Flandres.

Avec cette "étrangère de Saint-Pétersbourg" publié également aux Presses de la Cité mais dans la collection Sud Lointain, elle nous dévoile un autre aspect de son talent d'écrivain en nous révélant SA Russie.

Fondée par le tsar Pierre le Grand qui souhaitait ouvrir en Russie "une fenêtre sur l'Europe", Saint Pétersbourg fut du XVIIIème au XXème siècle la capitale de l'Empire russe. C'est dans cette cité splendide à la beauté baroque qu'Annie Degroote nous invite à faire la connaissance de Blonde, une petite française native d'Arras qui s'exile en Russie avec son père négociant en soie et en lin. Je vous laisse imaginer un instant l'émerveillement de cette enfant qui découvre ce paysage fascinant de Saint-Pétersbourg, ville des tsars avec ses palais somptueux bordant les rives de la Neva. Protégée par la Grande Duchesse, Blonde devient pensionnaire à l'Institut impérial de Smolny avant d'être l'élève du grand Rimski-Korsakov au Conservatoire.

Loin de se douter des rumeurs et complots qui gravitent autour d'elle dans cette atmosphère plutôt protégée, Blonde grandit et devient une superbe jeune femme. Tiraillée par les sollicitations incessantes (et irrésistibles) de Dimitri, un bel officier rencontré lors d'un bal au Palais d'Hiver, et son amour pour Sergueï fils d'un ancien cerf, harcelée par un propriétaire étrange au regard inquiétant, Blonde doit faire face à un odieux chantage tandis que ses parents se font soudain rattraper par leur passé.

Sur fond de faste à la cour impériale où l'on sent poindre avec inquiétude les prémices de la révolution de 1917, Annie Degroote nous propose là un roman palpitant à forte tension dramatique. Blonde connaîtra-t-elle enfin la paix et la vie heureuse à laquelle elle aspire? A vous de voir...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Schlabaya 27/12/2008 11:32

J'aime beaucoup les romans d'Annie Degroote, je n'ai pas lu celui-ci, mais je le ferai sûrement bientôt ! Ses romans ont le mérite d'être populaires, tout en étant bien écrits et bien documentés. En plus, elle décrit bien les différents milieux dont elle parle, et nous fait ressentir son attachement pour sa région natale.... Et quand on est faible en histoire, comme moi, c'est une façon agréable de se cultiver !

Martine 29/12/2008 10:39


@ Schlabaya: J'ai lu aussi Un palais dans les dunes. J'ai aussi beaucoup apprécié! Annie Degroote est une excellente romancière!