Une pensée

Publié le par Martine Galati

... pour Museau.

Le petit hamster que Christophe avait souhaité pour son anniversaire s'est éteint dans la nuit de dimanche à lundi.

Cela faisait quelques jours qu'il manquait d'entrain, qu'il ne s'avançait plus vers nous quand nous nous approchions de sa cage et dimanche soir il n'a même pas bougé lorsque Christophe l'a pris contre lui.

Lundi matin, mon mari l'a trouvé, inerte.

Bien sûr Christophe est triste. Et nous aussi.

On s'interroge. Avons-nous fait quelque chose qu'il ne fallait pas? Lui avons-nous fait du mal involontairement? Etait-il déjà malade quand on l'a acheté?

Autant de questions qui resteront sans réponse mais qui ne nous empêchent de penser très fort à cette petite bête, notre cher petit Museau.

Publié dans un peu de moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anne marie 20/06/2007 12:55

ce sont souvent des animaux fragiles et la loi de la nature est parfois rude!

Bool 20/06/2007 11:35

Oh je suis désolée pour ton fils et pour ce petit Museau qui s'est éteint...Tu sais, les bestioles achetées en animalerie sont souvent malades... Ne culpabilisez pas, surtout qu'il a certainement passé de jolis moments en votre compagnie.Gros bisous,Bool

Marie 20/06/2007 00:21

C'est  triste de perdre un animal de compagnie... peu importe de quelle espèce il fait partie : on s'y attache toujours. Personnellement, j'ai un joli rat noir. Certains trouvent ces animaux répugnants et sales mais la réalité en est tout autre : mon DANI est super câlin, intelligent, propre, drôle et tellement attachant. Maintenant, c'est un gros pépère et je redoute le jour où il ne sera plus parmi nous...Les hamters, comme tous les rongeurs, s'affolent très facilement, ont parfois le coeur fragile et stressent facilement lorsqu'ils changent de milieu. Jeunes, ils ne supportent pas bien les courants d'air.Allez, courage...Bises.
MARIE

MarcaTh 19/06/2007 22:53

Pauvre bestiole! Les hamsters, dit-on,  ont le coeur fragile et sont petites bêtes très nerveuses... Le nôtre était littéralement mort de frayeur, pensons nous, à cause du chat qui s'amusait à surgir brusquement devant sa cage...  Ca fait toujours un petit quelque chose quand une de ces petites vies s'éteint...Grosses bises