Laisse-moi te dire

Publié le par Martine Galati

 Ce n’est pas le premier roman de Janine Boissard que je lis. Mais celui-ci m’a émue par son sujet et l’interprétation qui en est faite.

Quand Jean-Charles et Gabrielle se rencontrent, l’amour est de suite au rendez-vous. Lui travaille dans l’aéronautique et rêve de participer à l’aventure de l’A380. Elle, étudiante brillante et volontaire, va bientôt fonder sa société de services, Majordame. Ils se rencontrent, se marient et ont deux enfants. L’histoire pourrait s’arrêter là.

Mais tout n’est pas aussi rose qu’il y parait dans la vie de Gabrielle. Sa mère est décédée de ce qu’on a coutume d’appeler «une longue maladie» quand elle avait cinq ans. Et pour échapper à la culpabilité trop lourde qui la ronge, elle tient son père pour responsable de cette disparition et se jure que «jamais elle ne dépendra d’un homme.»

Avec son entreprise, très vite, la jeune femme gagne beaucoup plus d’argent que son mari. Insidieusement les rôles classiquement dévolus dans un couple s’inversent. Si un enfant est malade, Jean-Charles reste à la maison pour s’en occuper. C’est lui qui emmène les petits à l’école, remplace la nounou en cas d’absence… S’il ose se rebiffer, Gabrielle n’hésite pas à l’humilier d’une parole, même en public. Alors que tous, sa famille, ses amis, compatissent et le poussent plus ou moins ouvertement à la séparation, Jean-Charles choisit de rester. Pour les enfants. A-t-il raison? «Lorsque le père souffre, le fils déguste» nous rappelle Janine Boissard.

J’ai souvent été touchée par les textes de cet auteur connue surtout pour sa défense de la famille. Mais celui-ci, écrit à la première personne du singulier par la voix de Jean-Charles pointe le doigt sur un sujet sensible, encore bien souvent tabou. Face à la montée en puissance des femmes et le comportement quasi agressif de certaines, quelle doit être l’attitude des hommes? Comment doivent-ils réagir? La question est posée.

Loin d’être un pamphlet anti-féministe, «Laisse-moi te dire» est un roman fort qui ose parler d’un sujet encore sensible sur la vie en couple.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nath 24/08/2008 10:12

Ce roman est dans ma PAL, je le fais remonter sur ma pile de livres afin de le lire dès sept. Merci de ton avis... Belle-maman adore cette auteure, c'est elle qui me l'a fait découvrir... HUm, qu'elle belle lecture en perspective ! Bisous ma douce

citron vert 02/08/2007 10:00

tout à fait intéressant comme sujet, surtout pour une sympathisante de la cause féminine comme moi!

anjelica 22/04/2007 10:26

Celui là , je vais l'éviter ! Prauves petits hommes malheureux !

Sarah 26/01/2007 08:42

Je vais répeter, mais "la question est posée"!
A bientôt
Orqu'idée

nicolbrod39 25/01/2007 23:04

comme tu dis, la question est posée ... bonne soirée et à bientôt, bises,