Tipperary

Publié le par Martine

Il est des romans qui ne se lisent pas mais qui se dévorent. Tipperary de Franck Delanay paru aux éditions Michel Lafon est de ceux-là. Je l'ai commencé un peu sceptique en pensant qu'il s'agissait là d'une énième histoire sur la guerre d'indépendance de l'Irlande. Et puis...

Et puis, non! Tipperary, c'est cela certes et, en même temps, c'est tellement plus que je risque d'avoir beaucoup de mal à en parler suffisamment bien!
A la fois témoignage (avec tout ce que cela comporte obligatoirement de personnel) et récit historique, Tipperary nous offre en prime une magnifique histoire d'amour. De celles qu'on rêverait de vivre malgré toutes les embûches, les drames et les malheurs qui vont la jalonner...
Cette histoire débute à la fin du 19ème siècle au moment où l'Irlande vit ses dernières années de colonisation. Tout commence alors que Charles O'Brien, guérisseur de métier, se trouve à Paris où il assiste aux dernières heures d'Oscar Wilde. C'est là qu'il rencontre la jeune et belle April dont il tombe de suite et irrémédiablement amoureux.
Pour elle, il abandonne ses activités parisiennes et retourne en Irlande, son pays natal. Décidé à reconquérir sa terre de naissance et à complaire à sa belle, Charles se lance alors dans la rénovation du château de Tipperary, une merveille d'architecture qui se trouve faire partie de l'héritage d'April.
Seulement la colère gronde dans le coeur des Irlandais, les envies d'autonomie se font sentir de plus en plus, et avec elles toute la violence qui cela implique. Une violence dans les paroles mais aussi dans les actes. La répression fait aussi son oeuvre et il n'est pas rare de voir disparaître un ami sans espoir de retour. Les injustices s'accumulent et se confondent et les secrets trouvent alors toute leur place pour créer des malentendus et incompréhensions. Sur ce fond de guerre civile, Charles et April vont se croiser à nouveau, s'aimer, se séparer, se retrouver sans jamais vraiment parvenir à vivre pleinement leur amour.
Alternant entre les lettres écrites par Mme O'Brien mère de Charles comme autant de témoignages sur cette période trouble qui précéda l'indépendance de l'Irlande, le récit chronologique de ces années et les références à des dates et faits historiques liés à cette lutte, Franck Delanay nous offre un texte savoureux qui nous interpelle et nous émeut tout à la fois. D'une écriture sensible et alerte, il nous touche en plein coeur et on se surprend à faire corps avec ces hommes et ces femmes qui n'ont pas hésité à donner leur vie pour la liberté de leur terre et celle de leurs enfants.
Sans tomber dans un lyrisme à toute épreuve, l'auteur nous apporte sa propre perception de cette époque à travers moult documentations comme autant d'évènements et d'épreuves avec lesquelles le couple Charles et April doit composer... pour notre plus grand bonheur de lecteur!
Une belle réussite!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Liza 18/08/2009 22:09

J'ai également apprécié ce troisième roman de Marie-Laure ! Mais je suis fan depuis la première heure... "Pour un enfant", "le premier pas" et "D'une vie à l'autre" ont été des coups de coeur. 

nicolbrod39 17/08/2009 10:34

oh ! un livre qyi m'intéresse fort, d'autant plus que nous sommes allés à Tipperrary !j'ai un gros faible pour Maeve Binchy,http://fr.wikipedia.org/wiki/Maeve_Binchyje crois avoir lu presque tous ses livres, sur la vie en Irlande, bien sûr, où un de nos fils a fait ses études ... bonne journée, bises,  

Nicole 17/08/2009 07:11

Je le note! Merci et bon courage pour cette semaine! Bisous!