Marie des intrigues

Publié le par Martine Galati

Aujourd'hui je vous propose de remonter l’Histoire en vous entraînant sous le règne de Louis XIII et en vous faisant découvrir la vie extravagante de la duchesse Marie de Chevreuse. Marie-Aimée de Rohan-Montbazon n’est encore que la veuve de Charles d’Albert, duc de Luynes, lorsque commence le récit de l’auteur Juliette Benzoni. Une veuve en situation bien périlleuse puisqu’elle se voit contrainte, sur ordre du roi, de quitter la Cour et ses fonctions de Surintendante de la reine Anne d’Autriche et de rejoindre son domaine de Lésigny. La seule solution alors envisageable par celle que la reine appellera affectueusement «sa Chevrette» est de se tourner vers son amant du moment le duc Claude de Chevreuse et de le convaincre de l’épouser! A travers le retour réussi de Marie à la Cour de France, Juliette Benzoni nous fait ainsi découvrir les fastes et l’austérité voulus par Louis XIII, sa confiance dans le jugement de sa mère, la reine mère Marie de Médicis (également marraine de Marie de Chevreuse), et par voie de conséquences en son protégé le fameux Cardinal de Richelieu. Ce récit romancé de la vie tumultueuse de Mme de Chevreuse, nous apprend aussi comment fut organisé le mariage de la jeune sœur de Louis XIII, Henriette-Marie, avec le roi d’Angleterre Charles 1er. On vit les amours contrariés de la duchesse de Chevreuse avec Lord Holland, une folle passion qui lui fera commettre bien des erreurs, et on s’investit avec elle dans le «Parti de l’Aversion». Aux côtés du Maréchal d’Ornano, du duc de Vendôme et du Grand Prieur (tous deux demi-frères du roi), l’intrigante Marie de Chevreuse s’oppose en effet à la volonté de Louis XIII et du Cardinal de Richelieu de marier Gaston d’Orléans à Marie de Bourbon, duchesse de Montpensier. Une opposition à laquelle, par amour pour Marie, se joindra bien malgré lui le comte François de Chalais qui, accusé de régicide, se verra condamné à être décapité sur la place publique. Si elle est moins malheureuse, la situation de Marie de Chevreuse n’en est cependant guère plus enviable. Reniée par son époux, contrainte à l’exil, la fin de ce roman palpitant nous laisse présager une suite encore plus passionnante que vous pourrez découvrir dans «Marie des Passions».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Atalante 19/09/2006 19:14

Je vois que nos gouts sont assez proche lol je rate rarement un Juliette benzoni j'aime beaucoup