Douglas Kennedy... inaccessible!

Publié le par Martine


Parmi les nombreux auteurs présents dimanche au Salon du Livre de Paris, s'il en est un avec qui je n'ai pas pu parler, c'est bien Douglas Kennedy, rendu inaccessible par les nombreux(ses) lecteurs et lectrices qui se bousculaient sur le stand des Presses de la Cité pour avoir une dédicace!
Tout au plus, suis-je arrivée à le photographier! On a les consolations qu'on peut, n'est-ce pas?
De cet auteur très courtisé ;o), je n'ai pas lu beaucoup d'ouvrages si ce n'est (dans le désordre) "Les charmes discrets de la vie conjugale", "La femme du 5e", "Cul de sac" et "Piège nuptial". Je reconnais volontiers que c'est bien peu vis à vis de sa grande production.
A ma décharge, je dois dire que j'ai toujours pleinement apprécié, dans ces lectures, l'atmosphère lourde et pesante que Douglas Kennedy sait créer avec grand talent. La finesse des caractères également. Et aussi les histoires simples au départ qu'il a le don de compliquer à merveille pour notre plus grand plaisir de lecteur!
L'auteur sait manier son intrigue et nous imposer une noirceur des plus insoupçonnables. Au moins dans ces quatre romans cités, le récit a su me captiver fortement et me tenir en haleine jusqu'à la dernière page.
Par conséquent aucune déception pour moi dans cette petite connaissance de l'oeuvre de Douglas Kennedy. Juste l'envie, peut-être, de partir à la rencontre de nouveaux personnages et d'une autre histoire avec cet écrivain talentueux... si l'occasion se présente!...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

biba24 22/03/2009 08:28

je pense avoir lu tous ses livres... je suis une inconditionnelle... par contre la Femme du Vème, j'ai un peu moins aimé le côté un peu fantastique... cependant la description des bas-fonds de Paris, c'est édifiant... J'ai adoré "Cul de Sac", mais je pensais que "Piège nuptial" en était la réédition... j'ai dû me tromper...biz

Arlette 20/03/2009 19:44

J'ose l'avouer je n'ai rien lu de cet auteur !

didime 20/03/2009 00:47

eh oui, il en faut bien des "stars" qu'on ne peut pas approcher...nous sommes déjà vendredi et un bon week end ensoleillé qui se présente...bizzz