Le chemin des sortilèges

Publié le par Martine


Autant vous le dire de suite, je n'ai pas du tout accroché à ce "chemin des sortilèges" de Nathalie Rheims paru aux éditions Léo Scheer.
Ce livre m'est parvenu via le site Chez les filles et comme j'avais déjà bien apprécié leurs précédents envois et que sa présentation me plaisait bien, je me suis laissée aussi tentée par celui-ci!
Et bien! mal m'en a pris! Et c'est fort dommage car le sujet est prenant et relativement original. Il pourrait même émouvoir si l'écriture le lui permettait.
En acceptant de recevoir ce livre, je me suis engagée à en parler sur ce blog et c'est bien ce que je me résouds à faire sans toutefois être trop cassante.
Roland a vu naître l'auteur et l'a accompagnée dans son enfance, son adolescence, jusqu'au jour où il a disparu. Dix ans plus tard, la jeune femme retrouve sa trace et cherche à comprendre ce qui a bien pu provoquer sa disparition. Se mêlent alors d'étonnants va-et-vients entre le subconscient de l'auteur, son inconscient, ses rêves, ce qu'elle voudrait voir être et ce qui est réellement et tout cela dans un étonnant parallèle avec les contes qui ont peuplé notre enfance: ces fameux contes de fées que le psychanaliste Bruno Bettelheim nous avait si bien expliqués. Et pour tout dire, si dans le livre de Bettelheim, tout semblait couler comme une évidence, dans ce roman, ce n'est absolument pas le cas.
Alors sans doute est-ce très bien ainsi? Et est-ce ainsi qu'il faut l'aborder? Comme je n'en sais rien et que je ne prétends pas détenir la vérité, je vous propose plutôt de vous faire votre propre opinion et de venir me dire ce que j'ai manqué dans cette lecture.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

didime 15/12/2008 19:34

il ne doit pas être vilan à lire celui-là...bizzz à+

sylire 15/12/2008 18:34

Je pense que pour rentrer dans le livre il faut accepter la part de fantastique qu'il comporte. Tout n'est pas plausible, loin s'en faut. Voici mon billet :http://sylire.over-blog.com/article-24543315.html

Martine 15/12/2008 19:37


@ Sylvie: C'est cette part de fantastique qui m'a vraiment gênée, je pense. Dommage!