De Niro's Game

Publié le par Martine


Bassam et Georges sont adolescents au début des années 1980 à Beyrouth. Ils vivent sous les bombes et gagnent de l'argent comme ils peuvent. Mais surtout ils ont le sentiment d'avoir toujours connu la guerre. Tandis que Georges est attiré par la milice, Bassam, lui, n'a qu'une idée en tête : fuir le pays...
L'histoire de Bassam (le narrateur) commence comme un pied de nez à la mort, dans l'insouciance de l'adolescence confrontée à la guerre civile. Entre balades à moto et trafics en tous genres pour s'acheter des cigarettes et draguer les filles, les deux garçons semblent mener une vie semblable à celle des ados du monde entier, sauf que...
sauf que les bombes tombent dru, que les femmes sont en noir et les maisons éventrées, que l'eau est coupée cinq jours sur sept, que Georges ne se promène pas sans son revolver et que la violence a déjà gagné le coeur et le comportement des deux adolescents. Et même, qu’inéxorablement ils s'éloignent l'un de l'autre, un peu plus chaque jour. De trahisons en coups montés, d'attentats en assassinats, le destin de Georges et de Bassam se confond avec celui du Liban en guerre, jusqu'à la fin, fatalement tragique.
Cette histoire est à la fois poignante et bouleversante. Avec une justesse psychologique des plus affinées, elle montre que la guerre, contrairement à ce que de nombreux jeunes gens semblent croire (et que les jeux vidéos les poussent à croire), n’est pas un jeu d’enfant justement. C’est ce que finissent par comprendre ces deux garçons nourris de cinéma américain et qui se sentent invincibles, voire immortels. La référence à "Voyage au bout de l'enfer", le film avec Robert De Niro, qui parcourt le roman en est d’ailleurs assez effrayante. Ce texte de Rawi Hage publié chez Denoël est magnifiquement servi par un style très poétique qui forme un contraste saisissant avec la violence du propos. Une réussite, violente et âpre, qui a le goût amer du sang et de l'innocence perdue. 
"De Niro's game" a reçu le Prix des Libraires du Québec.
Livre reçu dans le cadre de l'opération conduite par le site Chez les filles.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylire 08/10/2008 19:28

Je partage tout à fait ton avis sur ce livre.

nicolbrod39 08/10/2008 13:56

un petit bonjour en passant ! je suis un peu débordée en ce moment !bonne journée, fepabo, bises,

Florinette 08/10/2008 11:09

J'ai préféré décliner l'offre, car je trouvais le sujet assez dur et je vois que ton article le confirme.

didime 08/10/2008 08:53

j'ai regarder voir si tu étais répertorièe, mais je ne suis pas allée loin...bonne journée avec la pluie pour nous, bizzz à+

nathalie 08/10/2008 08:47

Voilà un livre qui doit secouer, c'est clair...