Un amour de déraison

Publié le par Martine


Dernier roman paru de Janine Boissard aux éditions du Rocher, "Un amour de déraison" se déroule dans la région bordelaise avec sa vigne et son bon vin en toile de fond.
Anne-Thérèse a 60 ans. C'est d'ailleurs son anniversaire lorsque débute cette histoire. Elle est mariée à Paul, de 12 ans son aîné, riche proprétaire de vignobles et insatiable coureur de jupons et est la mère de deux grands enfants et la grand-mère de quatre adorables petits-enfants.
Ce jour-là donc, le jour de la fête des fleurs qui inaugure en juin les vendanges à venir, Anne-Thé, comme elle préfère se faire appeler, fête ses 60 ans. Pour souligner cette double coïncidence festive, elle a engagé, sur les conseils d'une amie, un groupe de musiciens.
Anne-Thé n'a jamais eu de vie "active" dans le sens où elle n'a jamais travaillé, se consacrant plutôt à l'éducation de ses enfants et à la gestion commune du domaine avec Paul. De même elle a toujours fermé les yeux sur les aventures de son mari dans l'idée de préserver une harmonie familiale et, surtout, pour ne pas "heurter" les gens bien-pensants de Bordeaux.
Seulement voilà! Ce soir-là, lorsque la fête est terminée, Anne-Thé entend quelqu'un sangloter. Un homme. Et même, un jeune homme, qui pleure sa récente rupture amoureuse.
Il s'agit de Florian, 30 ans, musicien pianiste, qui va alors s'épancher dans le giron maternel d'Anne-Thé, voire plus si affinités!
Et affinités, il y a bien sûr! Sinon ce roman ne se titrerait pas "un amour de déraison".
Contre toute attente, Anne-Thé et Florian vont tomber amoureux l'un de l'autre et vivre une belle histoire oscillant entre romantisme et dur retour à la réalité.
En effet consciente pour deux, que cet amour est d'emblée voué à l'échec, Anne-Thé aura le courage de rompre avant qu'il ne soit trop tard!
Honnêtement je ne sais pas si j'approuve cette histoire, ni comment je réagirais si une telle aventure devait m'arriver. Tout ce qui me semble important à dire est que ce roman est un bien agréable divertissement pour ces journées estivales où j'ai retrouvé avec bonheur le style si particulier de Janine Boissard. Sans porter de jugement trop hâtif ou entier sur qui que ce soit, on s'attache aux personnages et on a grand plaisir à partager ces quelques mois entre parenthèses avec eux!
Livre lu aussi pour mon challenge ABC.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nath 09/08/2008 15:07

J'aime beaucoup cette auteure, et là, je t'avoues que j'aime la couverture de son roman... Je note ce titre, merci beaucoup pour ce partage. Pour l'heure, je suis plongée dans "Ker violette" dont je vanterais bientôt les mérites sur mon blog "Les lectures de Nath". Bisous et bon WE à tous

SYLFAN 08/08/2008 16:28

J'aime beaucoup Janine BOISSARD ... ce genre d'aventure, à priori ce n'est pas mon trip ... mais qui sait ???  Après tout, je n'ai pas encore 60 ans ... Tous les espoirs sont permis... Et puis à cet âge, il y a prescription pour la connerie, non ???? Et d'ailleurs est-ce une connerie, ou un merveilleux "tour de manège" qu'il faut faut apprécier à sa juste courte durée ???? Allez, dans 4 ans, je dis tout !!!!biz

Mireille 06/08/2008 15:02

j'adore Janine Boissard !Le thème qu'elle aborde dans ce roman est original !Je le retiens en lecture !Merci de me l'avoir fait découvrir !

Marie 05/08/2008 22:20

ça m'a l'air bien sympa! ;o)