S'habituer à l'absence

Publié le

Eh bien voilà! cette fois-ci, Romain est bel et bien parti pour suivre une année d'études à l'université d'Heidelberg en Allemagne. 
Et c'est encore plus dur que ce à quoi je m'attendais...
Je revois sans cesse son train partir après une courte pause à la gare de Valence où il a à peine eu le temps de s'arrêter. Tout a été si rapide! J'aurais voulu le retenir, le garder encore un peu , lui parler, et je n'ai pas pu! 
Alors je sais bien qu'au regard de ce que tant de personnes vivent au quotidien : des séparations, des deuils même, je n'ai pas le droit de me plaindre. Moi, mon fils est juste parti étudier à l'étranger. Mais il n'empêche que ça fait mal, vraiment mal! 
Le plus difficile maintenant va être de s'habituer à son absence, de continuer à vaquer à nos occupations pour, au moins, s'occuper l'esprit pendant quelques heures et éviter de trop penser à lui, au vide qu'il a laissé ici. 
Et essayer de l'imaginer en train de parcourir cette ville, si grande, qui va devenir pour quelques mois son nouveau lieu de résidence et découvrir par ses yeux cette nouvelle université dont on nous a dit tellement de bien!
Et attendre Noël et ce jour heureux où nous irons à nouveau à la gare pour le chercher et passer ce temps de fête avec lui...
J'ai hâte...

Publié dans un peu de moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cynthia 07/10/2007 23:07

oulala je n'ose pas imaginer ce que je ressentirai le moement venu ....c'est tellement bon de les avoir auprès de nous!!! Maintenant il faut se dire que c ets pour son bien.....Gros bisous Martine et bon courage pour ces semaines d'attentes qui rendront les retrouvailles que meilleures!Cynthia

Bool 06/10/2007 08:52

Oh Martine.... je n'avais même pas vu cet article.... Je ne peux pas comprendre ce que tu ressens, n'étant pas Maman, mais je sais que le manque de l'être cher est difficile à vivre...Ton fils vogue vers son avenir, je lui souhaite tout le courage et la chance dont il aura besoin ! Et je t'embrasse très fort !Bool (je vais essayer mes première robes de mariée aujourd'hui hi hi hi )

Marie-Helene a Madrid 05/10/2007 17:42

Je n'ai qu'un fils et il a toujorus passé ses grandes vacances en France (3 mois) avec mes parents, puis quand il a grandi  moitié USA, moitié France .. Donc j'ai eu le temps de m'y habituer mais je dois dire que ton petit récit m'a fait avoir de l'eau dans mes yeux ... Tu as trés bien décrit tes sentiments et surtout la situation .. Et c'est vrai que malgré l'habitude .. Tous les ans à la même époque on se retrouve à faire des choses pour combler le vide.BisousMarie-Hélène à Madrid

Catherine 05/10/2007 09:02

Je t'envoie mes pensées pleines de compréhension car je suis dans le même cas que toi: ma deuxième fille est partie de août à décembre pour Los Angeles et l'aînée va partir pour Lyon à la fin du mois. Courage!

MarcaTh 04/10/2007 17:44

Courage, Martine! Concentre toi sur les petits bonheurs, un jour à la fois... Et te voir si triste de l'absence d'un d'entre eux doit être bien lourd à porter pour tes mousquetaires et leur grand frère, à qui ton aîné doit déjà manquer aussi...  A petits pas, moment par moment, ça va passer plus vite que vous ne le croyez....Grosses bises et affectueuses penséesMarca