Qui dit coeur brisé dit mojitos à volonté

Publié le par Martine

Qui dit coeur brisé dit mojitos à volonté

Il y a des livres avec lesquels l'histoire se noue sur un simple titre. C'est ce qui m'est arrivé avec cette sympathique romance parue chez HQN sous la plume alerte, vive et dynamique de Laure Allard-D'Alesky "Qui dit coeur brisé dit mojitos à volonté".

En fait, à chaque fois que j'allais en librairie, près de chez moi ou un peu plus loin entre les deux confinements, j'étais irrésistiblement attirée par la couverture acidulée et le titre un brin provocateur de cette romance, me répétant sans cesse "la prochaine fois, je l'achète!" Et puis, reconfinement oblige, je ne l'ai pas fait. Et finalement tant mieux! Non pas parce que cette romance n'en valait pas la peine. Mais, au contraire, parce que je l'avais déjà achetée chez France Loisirs et qu'elle attendait sagement que je la lise! 

Comme quoi, ce titre m'avait vraiment troublée, même sous une autre parure.

Alors cette romance, qu'est-ce qu'elle nous raconte?, vous impatientez-vous peut-être.

Sous la voix de Louise, dite Lou, l'histoire de trois amies, travaillant au sein de la même entreprise, la trentaine ou presque, célibataires au coeur tendre qui enchaînent les déconvenues sentimentales. Quand commence le récit, Louise se morfond après une nouvelle rupture et c'est alors, qu'avec Emma et Clémence, elle décide de rédiger un pacte définissant tout ce qu'elles recherchent chez un homme et tout ce qu'elles n'accepteront plus désormais. Pacte signé sous l'emprise d'un énième mojito ingurgité pour se consoler.

En deux parties, on suit alors les diverses relations et tentatives des trois complices, entre humour, scènes cocasses et imprévues, tensions et autres frictions tant amoureuses qu'amicales. La deuxième partie s'attache davantage aux histoires d'amour que Louise, Emma et Clémence ont noué, s'attardant surtout sur celle que vit, tant bien que mal, Louise avec Andrew, le bel anglais libraire qu'elle a rencontré lors d'un séjour londonien. 

Comme je l'espérais, cette romance m'a conquise. Que ce soit par le style de l'auteure, sa façon d'amener les choses sans en avoir l'air, son écriture à la fois légère et puissante, par sa construction, l'évolution qui se devine, s'annonce et se suit avec intérêt ou encore par la prise de conscience et les évidences qu'elle révèle.

J'ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de ces trois jeunes femmes liées par une solide amitié et je vous invite vivement à en faire autant!

Qui dit coeur brisé dit mojitos à volonté
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zazy 18/11/2020 17:37

Je n'aime pas le mojito !! par contre, j'aime ton enthousiasme

Martine 19/11/2020 15:55

Je ne bois pas de mojito, non plus (même sans alcool) mais l'histoire est vraiment très plaisante. Merci Zazy