Les portes

Publié le par Martine

Les portes

Les portes, c'est le titre de la première des deux nouvelles de Brigitte Guilhot que les éditions numériques Ska ont réuni. 

Ce sont d'abord ces portes qui se dressent devant nous tout au long de la vie et qu'il nous faut pousser sans savoir ce qui nous attend derrière. De la première, celle de l'établissement scolaire où nos parents nous déposent l'esprit léger quand l'angoisse nous tord le ventre à celle qui nous enferme dans ce qui devient alors notre dernière demeure, c'est toute une vie que la nouvelliste fait défiler sous nos yeux de lecteur. 

Et puis "Les portes", c'est aussi celle que s'apprête à pousser cette femme qui se rend, pleine d'entrain, chez son amant. Dans sa tête, les images défilent. Quel accueil va-t-il lui réserver? De quel humeur sera-t-il? Saura-t-il apprécier la tenue qu'elle a choisi de porter spécialement pour lui?

Deux entrées pour une nouvelle qui nous parle de la vie, de son ironie, de ce qu'elle peut avoir d'attendu et de ce qu'elle nous invite à affronter. Très vite, on est happé, comme hypnotisé, suivant cette fillette en comprenant assez vite tout ce que Brigitte Guilhot sous-entend derrière ces images successives qu'elle dessine sous nos yeux. Ou cheminant au côté de cette femme, en frais pour l'homme qu'elle aime tout en étant bien consciente de la vacuité de ses efforts.

Ce que nous invite à faire ici Brigitte Guilhot, c'est entrer dans un univers à la fois distant et tellement proche à la fois. C'est découvrir une écriture singulière, intime et d'une force implacable.

Une ambiance un peu plus cynique dans la deuxième nouvelle reliée par Ska éditeur numérique, "Le voyage astral, dialogue avec mon anesthésiste". Ironie, humour noir et fatalité se partagent les quelques lignes de la discussion entre une femme et celui qui va l'anesthésier, l'endormir. "Vivre, c'est dangereux", lui assure-t-il.

Une réflexion qui m'a de suite rappelé cette définition trouvée un jour dans un de mes chers mots croisés "condamné à mourir"... 

Une autre atmosphère à apprécier sous les mots justes, pertinents et sensibles de Brigitte Guilhot.

Les portes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article