Cover Reveal : Sinfonia della felicita

Publié le par Martine

Symphonie du bonheur

Symphonie du bonheur

C'est au tour de la maison d'éditions Little Black Dress de faire sa rentrée littéraire avec la publication du nouveau roman de Simona Corvese.

Roberto, chef d'orchestre de renommée internationale et apprécié pour son altruisme, traverse une période de doutes qui l'incite à revoir complètement son mode de vie. Dans cet état d'esprit, il s'octroie une année sabbatique qu'il met à profit pour réfléchir tout en parcourant sa ville de Milan en long et en large. Ce temps de réflexion s'avère bénéfique lorsqu'il décide d'ouvrir sa "Fondation de Musique sans frontières" destinée à accompagner dans leur cursus étudiant des jeunes de condition modeste ou aux parcours difficiles. Un jour, sur le Cours Victor-Emmanuel, il rencontre Livia et son petit frère Jozsef, deux jeunes violonistes tziganes talentueux à qui il décide de donner leur chance.

Tandis que Roberto et sa femme Laura souffrent toujours de la perte de leur fillette, Livia quant à elle n'a jamais connu que l'affection de son jeune frère et cache sa douleur et son mal-être dans cet amour de la musique qu'ils partagent tous deux. Très vite, Roberto s'attache à la jeune fille, trouvant en elle la même virtuosité, la même demande d'attention qu'il recherche depuis tant d'années. Entre eux deux, l'esprit de solidarité est immédiat, tant dans la pratique de leur art que dans leur volonté de fonder une famille.

Ce roman dont je vous dévoile la couverture en avant-première ci-dessous sera disponible dans toutes les librairies italiennes et sur les plateformes de téléchargement numérique dès le 21 septembre. Comptez sur moi pour vous en reparler très vite!

Cover Reveal : Sinfonia della felicita
Cover Reveal : Sinfonia della felicita
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 17/09/2020 08:21

La couverture est très jolie je trouve et je sens qu'il va te plaire :) bon jeudi Martine

Martine 17/09/2020 16:23

Tu sens très bien, chère Manou! Merci