Morts sur la lande

Publié le par Martine

Morts sur la lande

Grâce au mois anglais et à mes amies bibliothécaires, j'ai pu faire la connaissance littéraire de l'inspectrice Vera Stanhope et lire ses deux premières enquêtes. Une rencontre qui, sauf si je m'arme de courage pour la poursuivre en VO mais je pense que ce ne sera pas pour tout de suite, va donc s'arrêter là puisque il semble que ce soit les deux seules histoires traduites dans cette série pourtant rondement menée et amenée.

Quand les habitants du petit village d'Elvet apprennent le suicide en prison de Jeanie Long, les souvenirs remontent et pas toujours pour le meilleur. 10 ans plus tôt en effet, Jeanie a été condamnée à 20 ans d'emprisonnement pour le meurtre de la jeune Abigail Mantel. Une accusation que Jeanie a toujours niée, clamant à tous vents son innocence et refusant de reconnaître une quelconque culpabilité dans le seul but d'obtenir une diminution de peine.

Or il s'avère qu'un témoin vient de confirmer l'alibi de Jeanie, trop tard pour qu'elle puisse sortir de prison la tête haute hélas mais encore dans les temps légaux pour trouver le véritable assassin de l'adolescente. L'enquête est rouverte et confiée à l'inspectrice Vera Stanhope et à son adjoint, le sympathique Joe Ashworth.

Après Des vérités cachées lu en juin, j'ai vraiment beaucoup apprécié cette deuxième enquête née sous la plume d'Ann Cleeves et traduite pour les éditions Belfond Noir par Claire Breton. Tous les ingrédients y sont en effet réunis pour retenir notre attention de la première à la dernière des 350 pages de ce polar finement ciselé (on ne découvre le nom de l'assassin, avec horreur, qu'à la toute fin du roman).

Dans ce petit village côtier où le travail maritime nourrit nombre de familles, tout le monde ou presque se connait et sait quelque chose de pas joli joli sur son ou ses voisins. Sous une apparente tranquillité et une relation courtoise de bon voisinage, se cache une hypocrisie monstrueuse.

Outre celles qui avaient tout intérêt à faire inculper Jeanie, par jalousie ou autre sentiment de rivalité exacerbée, et ceux qui ont changé d'identité ou qui ont fui leur ancienne vie dans le but de se refaire une honnêteté, les candidats au titre d'assassin ne manquent pas. Et Vera a fort à faire pour démêler cette pelote de mensonges et autres cachotteries inavouables et tirer sur le bon lien, celui qui l'amènera vers une vérité autrement plus horrible que ce que cette histoire ne le laisse supposer de prime abord.

On assiste aussi aux difficultés de collaboration entre la police locale et les "étrangers" venus enquêter sur leurs terres (un nouveau meurtre dont la résolution est confiée aux locaux vient en effet brouiller les cartes) et on fait un peu plus ample connaissance avec cette inspectrice quinquagénaire restée célibataire sans enfant, mal fagotée, gênée par son embonpoint, au caractère bourru et dotée d'un haut sens de la justice.

J'aurais aimé la suivre dans d'autres cas à résoudre et c'est vraiment dommage qu'il n'y ait pas eu de nouvelles traductions.

Je compte cette lecture pour le challenge Polar et thrillers chez Sharon.

Morts sur la lande
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

PatiVore 22/07/2020 15:20

Jamais lu les romans mais beaucoup aimé la série télévisée (que je savais adaptée de romans).

Martine 24/07/2020 11:26

Tu peux les lire sans crainte. Je n'ai pas vu la série mais je n'y manquerai pas si elle repasse.

manou 21/07/2020 15:08

Un auteur de polar que je ne connais pas du tout et qui me tente bien, j'en lis pas mal en ce moment, enfin quand j'arrive à lire car j'ai mes petits-enfants à la maison et donc je m'occupe d'abord d'eux, du coup je suis un peu moins présente, mais je ne t'oublie pas...

Martine 22/07/2020 11:34

Profites bien de tes petits-enfants, chère Manou! C'est le plus important. Je t'embrasse