Entretien avec Sara Foti Sciavalere

Publié le par Martine

Entretien avec Sara Foti Sciavalere

Il y a quelques jours, j'ai eu le bonheur de pouvoir interroger Sara Foti Sciavalere, auteur de « L'altra metà del mio cielo » chez Little Black Dress, romance dont je vous ai parlé ici.

Voici la traduction de ce sympathique et cordial entretien :

Chère Sara, peux-tu te présenter aux lecteurs français ? Où vis-tu ? Pourquoi tu écris ?

Ciao Martine, Merci de m'accueillir sur ton blog. Je suis journaliste, blogueuse, guide touristique et, depuis 13 ans, je vis dans la région du Salento, au Sud des Pouilles. J'écris depuis toujours, même si je ne suis publiée que depuis quelques années. D'abord des nouvelles dans des anthologies, puis des romans courts. Ecrire est ma façon de raconter tout ce qui me traverse l'esprit, en termes de fantaisies et d'émotions, et d'en faire des histoires. Au fond, écrire c'est comme lire. Cela nous permet de vivre plusieurs vies en une.

Aimerais-tu être publiée en France ?

Oh mon Dieu ! J'imagine qu'être traduit à l'étranger constitue une belle reconnaissance. Mais, pour moi, ce serait prématuré. Je n'en suis qu'au début de mon activité de romancière. Dans quelques temps, pourquoi pas ? On peut toujours rêver. Cela ne coûte rien !

As-tu déjà participé à des salons ou foires du livre ? Où ?

Non, je n'ai jamais pris part à ce genre d'événement. Je n'ai été que très peu publiée, en anthologie notamment, et exclusivement en numérique. Je n'ai donc pas eu la possibilité de prendre part à un salon ou à une foire du livre. Du moins, en qualité d'auteur.

Peux-tu nous parler de tes romans et du dernier que j'ai lu et présenté sur ce blog ? (L'altra metà del mio cielo-L'autre moitié de mon ciel)

J'écris aussi bien des romans historiques que contemporains. « L'altra metà del mio cielo » (que tu as lu et présenté) est un roman court, idéal pour une lecture légère, pour s'évader. Située dans le Salento, devenu à présent un des sites touristiques les plus prisés du Sud de l'Italie, pour les mariages notamment (y compris ceux des célébrités). J'ai pensé que pour raconter l'histoire d'une wedding planner (organisatrice de mariages), le Salento était parfait. Je me suis donc attachée à décrire les lieux pour permettre aux lecteurs de visualiser au mieux cette région et d'y imaginer facilement mes personnages.

En fait l'idée de ce roman m'est venue il y a quelques années, à un moment où moi-même j'envisageais de travailler en qualité de wedding planner. Je m'étais alors beaucoup documentée même si (à l'image de ma protagoniste) le mariage ne m'intéressait pas alors. Seules les robes de mariées, et tout ce qui a trait à l'organisation d'une belle cérémonie m'attiraient. Je me suis bien amusée à écrire cette histoire, en particulier les scènes de dialogues.

Une pensée ou quelques mots pour la France ?

C'est difficile. Je me sens comme le Président de la République quand il s'adresse à la Nation. (rires) Plaisanterie mise à part, cette période n'est simple pour personne. J'espère qu'ensemble on pourra traverser 2020, cette année de cauchemar qui ne nous épargne rien. J'ai appris que la cathédrale de Nantes vient de connaître le même désastre que Notre Dame de Paris, incendiée également. Pour moi qui apprécie l'art et l'histoire, ce nouveau drame représente une grosse émotion et me bouleverse. Je vous souhaite bonne chance à tous en espérant des jours meilleurs. Et, pour ceux qui le peuvent, je vous invite à visiter notre merveilleuse Italie (et ça, c'est le le mot de la guide touristique (rires)

Je te remercie. Merci beaucoup !

Merci à toi, Sara!

Sara Foti Sciavalere

Sara Foti Sciavalere

Quelques vues du Salento offertes par Sara

Quelques vues du Salento offertes par Sara

Entretien avec Sara Foti Sciavalere
Entretien avec Sara Foti Sciavalere
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article