Thunder road

Publié le par Martine

Thunder road

Sixième film vu pour les Tickets d'or 2020 organisés par le réseau de lecture publique de Valence Romans agglo, "Thunder road" est réalisé et interprété par Jim Cummings avec notamment à ses côtés Nican Robinson et la jeune Kendal Farr. D'après la présentation, le réalisateur comédien s'est inspiré d'un titre de Bruce Springsteen (que je ne connais pas, la chanson hein pas l'artiste!) Tout ce que je peux en dire, moi, après avoir vu ce film, c'est que Jim Cummings réalise là une véritable performance d'acteur pour cette histoire dramatique dont le sujet est loin de laisser insensible.

Jim est un policier qui vit séparé de sa femme et accueille chez lui sa fillette, Crystal, un week-end sur deux. Ce qui semble convenir à l'enfant mais pas à lui qui a de plus en plus de mal à vivre cette situation. Quand le film commence, Jim se prépare à aller aux obsèques de sa mère et voudrait que tout soit parfait pour la cérémonie. Or rien ne se passe comme prévu. Au moment où il doit prendre la parole, la musique qu'il voulait partager en mémoire de sa mère ne passe pas et il se lance dans une improvisation qu'il termine en larmes, se reprochant publiquement de ne pas avoir été un fils suffisamment aimant. Heureusement lorsqu'il reprend le travail, il peut compter sur l'amitié de son collègue Nate Lewis et espère trouver un peu de réconfort dans la présence de Crystal. Ce qui n'est pas le cas.

A partir de là, plus rien ne va. S'emportant pour un oui, pour un non, Jim est d'abord mis en repos forcé avant d'être finalement licencié. En même temps sa femme demande le divorce et la garde exclusive de la petite Crystal. C'en est trop pour l'ex-policier qui perd pied complètement, se brouille avec son collègue et finit par se retrouver isolé de tous, enfermé dans sa maison sans savoir s'il pourra continuer d'y vivre à présent. 

Cette histoire m'a fortement marquée. C'est une véritable descente aux enfers que nous livre ici Jim Cummings. C'est assez frappant. On ne peut qu'être impressionné par la rapidité avec laquelle tous les événements s'enchaînent les uns aux autres et se dire, bien évidemment, que cette situation n'est pas unique et qu'on n'en est nullement à l'abri. Un film à voir pour sa fin également.

Thunder road

Publié dans Pages d'histoires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article