Les pissenlits

Publié le par Martine

Les pissenlits

Premier dimanche de confinement. Je continue de lire des nouvelles. Comme celle-ci  que nous offre l'auteur Marie-Laure Bigand "Les pissenlits".

Au printemps 1967, Isabelle a 6 ans 1/2 et avec sa mère et son frère aîné vient de s'installer en Normandie. Un univers nouveau pour la fillette qui a dû s'adapter à cette nouvelle existence avec ses pauvres petits moyens. Par chance, son institutrice semble l'avoir prise sous sa protection. Ce que ses petites camarades de classe prennent en considération pour l'accueillir au mieux dans sa nouvelle classe.

Ce matin, sur le chemin de l'école où elle se rend à pied chaque jour en compagnie de son frère aîné et d'un petit voisin, Isabelle traîne un peu, éblouie par le soleil levant, le chant des oiseaux, les fleurs qui jonchent ce petit chemin de campagne. D'ailleurs, c'est décidé. Elle va faire un joli bouquet de ces fleurs jaunes qui ne sentent rien mais sont si lumineuses et elle l'offrira à sa maîtresse.

Alors quand, pour excuser son retard, elle tend son bouquet à l'institutrice qui le jette immédiatement à la poubelle qualifiant ces fleurs d'herbe à vache, la fillette est mortifiée. A en tomber malade...

45 ans plus tard, Isabelle, jeune grand-mère épanouie, joue avec sa petite-fille, Jade, qui marche depuis une semaine à peine. Dans le champs où la petite s'exerce, des pissenlits pointent leurs corolles lumineuses...

Je remercie bien sincèrement, Marie-Laure Bigand pour ce beau cadeau. Grand plaisir à retrouver sa belle écriture, fluide, sensible, si agréable à lire. Et en plus avec un texte comme celui-ci où la tendresse le dispute à la nostalgie, où les émotions sont si justement exposées, un texte lumineux à l'image de ces pissenlits dont les enfants aiment tant faire de beaux bouquets.

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous voulez aussi le lire, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter de Marie-Laure Bigand. Merci pour votre compréhension.

 

Les pissenlits
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article