La viande hurle

Publié le par Martine

La viande hurle

Parmi les bonnes nouvelles que je lis en ce moment, celles de l'éditeur numérique Ska figurent en très bonne place! J'en veux pour preuve celle-ci "La viande hurle" signée Jeanne Desaubry et qui m'a littéralement sidérée!

A sa décharge (mais n'est-ce pas encore trop souvent le cas encore en cette année 2020?), l'histoire se déroule il y a quelques décennies. Alors que les ouvriers de l'usine où elle travaille ont entamé une grève dure, Martine, 16 ans, voudrait se joindre à eux et montrer à son père, qui en est un des principaux organisateurs, qu'il peut compter sur elle. Mais elle en est physiquement incapable. Violée quelques semaines plus tôt par le contremaître aux mains plus que baladeuses, la jeune fille se sait enceinte. Une situation qu'elle a réussi à cacher à ses parents et à ses collègues jusqu'à présent mais qui va très vite se révéler catastrophique.

A moins que cette grève ne lui apporte une solution parfaitement inattendue?

Avec son talent déjà apprécié à maintes occasions, Jeanne Desaubry nous livre ici une nouvelle particulièrement sombre et tragique. Ce n'est pas pour rien qu'elle est classée dans la collection Noire Soeur. Noire, je viens de vous le dire. Et Soeur, parce que, forcément, on ne peut que ressentir un élan de sororité envers cette jeune Martine, innocente victime d'un pervers comme il y en a eu tant et en existe encore malheureusement. Un homme qui ne mérite en aucun cas cette qualité mais bien son sort.

Une excellente nouvelle que cette "viande (qui) hurle" tant d'un point vue récit que sociétal.

La viande hurle
La viande hurle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shana 30/03/2020 17:54

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.

Martine 31/03/2020 11:10

Merci Shana! Félicitations pour votre blog qui est très dépaysant! Bon courage pour cette période de confinement.