De pierre et d'os

Publié le par Martine

De pierre et d'os

Me voici arrivée à la dernière lecture faite pour le 8e Prix littéraire La Passerelle organisé par notre réseau de lecture publique Valence Roman agglo. Et quelle histoire! J'ai presque envie d'écrire quelle apothéose! Ce roman de Bérangère Cournut paru chez Le Tripode est tout simplement grandiose. Majestueux.

Une nuit, la jeune Uksuraliq se retrouve séparée de sa famille suite à une cassure de la banquise. Alors que la distance se creuse, la jeune Inuit comprend qu'elle est désormais seule au monde, isolée dans cette immensité blanche et glaciale et qu'elle doit à tout prix se lever et marcher si elle ne veut pas mourir. Commence alors une longue marche dans la nuit, de plus en plus longue, de plus en plus froide. Non seulement Uksuraliq doit apprendre à se défendre contre une adversité terrifiante, tenaillée par la faim, mais aussi à accepter la perte de ses proches, se raccrochant pour tout souvenir à l'amulette en forme de dent d'ours qu'elle porte en guise de collier.

Quand, à bout de forces, elle croise enfin la route d'un autre clan, elle se raccroche à ces hommes, ces femmes et ces enfants habitués, comme elle, à lutter pour leur survie dans cet univers hostile. Mais, même si ce clan semble enfin l'accepter, Uksuraliq ne parvient pas à s'intégrer complètement et bientôt elle reprend sa route, cette quête qu'elle mène dans l'espoir insensé de retrouver un jour les siens...

Cette histoire m'a vraiment bouleversée par son récit incroyable d'abord, le destin hors du commun de cette femme contrainte à se battre, à tuer pour simplement vivre. Par ses paysages d'une rare beauté mais ô combien terrifiants. et par les thèmes qu'il aborde : le deuil, la survie, l'amitié, la maternité, la reconnaissance et surtout le réchauffement climatique qui nous concerne tous et dont pourtant on n'imagine pas encore tous les dégâts causés sur notre planète. 

Uksuraliq est une femme généreuse, sensible et dotée d'une grande intelligence. Son histoire est belle. Son parcours jusqu'à atteindre une certaine sérénité est porté par la magnifique écriture de Bérangère Cournut qui nous offre ici un roman d'une grande lucidité, âpre et doux selon les moments. Un roman intense, immense comme cette étendue de glace et de neige qui en constitue le seul décor.

Une histoire bouleversante qui, par certains côtés, m'a également évoqué "Le grand marin" premier roman de Catherine Poulain.

De pierre et d'os
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zazy 03/03/2020 22:47

Un grand coup de coeur pour moi aussi. Ravie que tu aies aimé ce ivre

Martine 04/03/2020 11:51

Heureuse de partager cette histoire extraordinaire avec toi!

manou 03/03/2020 13:34

Que je suis contente de voir que toi aussi tu as apprécié cette lecture...Cette jeune femme est une belle personne et l'auteur a particulièrement su nous la faire aimer ! Belle journée

Martine 04/03/2020 11:50

Je suis bien d'accord avec toi. Elle est extraordinaire! Une très très belle découverte pour moi!