Coiffeur pour dames

Publié le par Martine

Coiffeur pour dames

La chaleur a été telle cette semaine que j'ai passé beaucoup plus de temps le nez dans mes livres que face au clavier de mon ordinateur. Ce qui m'amène aujourd'hui à vous parler de ma troisième lecture comptant pour le challenge Séries et trilogies de l'été chez Philippe, cette huitième enquête d'Agatha Raisin "Coiffeur pour dames" que je compte aussi pour le challenge Polar et thriller chez Sharon.

Depuis que son charmant voisin (et homme de sa vie), James Lacey est parti en voyage, l'ex-femme d'affaires directrice hors pair d'une agence de com londonienne et accessoirement enquêtrice amateur, Agatha Raisin, se morfond dans le petit village de Carsely où elle a acheté un cottage pour y profiter d'une retraite anticipée bien méritée. 

Alors le jour où elle se découvre quelques cheveux blancs, rien ne va plus et, sur les conseils avisés de la femme du pasteur, Mme Bloxby, elle prend aussitôt rendez-vous chez M. John, coiffeur dont la notoriété dépasse largement les frontières de Carsely et des communes voisines. C'est bien simple, il fait des miracles sur ses clientes et sur Agatha qui ressort du salon rajeunie et pourvue d'une invitation à déjeuner. Son enthousiasme devient tel qu'elle envisage même d'aider M. John à étendre sa renommée jusqu'à Londres.

Mais ça, c'est avant de découvrir que l'homme est également un maître-chanteur de première classe qui n'hésite pas à utiliser ce "don" sur ses clientes les plus à l'aise financièrement après les avoir compromises dans une courte liaison. Et c'est surtout avant que M. John ne meurt d'un empoisonnement à la ricine le jour-même où il doit retrouver Agatha.

Il n'en faut pas plus pour réveiller les dispositions de détective amateur d'Agatha qui retrouve ici pour l'assister dans ses pérégrinations le jeune baronnet, Sir Charles, avec qui elle entretient une relation amicale ambiguë. Ce qui a aussi le mérite de l'empêcher de trop penser à James!

Je ne vous en dirai pas plus sur cette dernière enquête si ce n'est que j'ai beaucoup ri en la lisant. Agatha a le don de se mettre dans des situations embarrassantes soit par excès de franchise, soit par trop d'enthousiasme, soit encore par son besoin quasi désespéré de reconnaissance personnelle. 

La fin est juste inénarrable et encore une fois titille vraiment ma curiosité. Au point que je pense continuer sur cette lancée et retrouver dès ce soir cette chère Agatha!

Coiffeur pour dames
Coiffeur pour dames
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 26/07/2019 21:13

La chaleur aura au moins servi à ça !
Merci pour cette 3e participation à mon challenge.
Tu repars avec 3 autres Raisin?

Martine 27/07/2019 15:43

Ce sera difficile car je n'en ai plus qu'un ici et plus qu'un à acheter chez France Loisirs où je me constitue la collection au fur et à mesure des catalogues. Pour ton challenge, peut-on lire trois romans d'un même genre (style polar ou romance) ou forcément trois du même auteur? Merci Philippe. Bon week-end!

manou 26/07/2019 17:02

Tu les dévores en ce moment !! Remarque je te comprends c'est une lecture parfaite pour l'été, facile à lire et tellement amusante et ambiance so british garantie que j'adore. Si je comprends bien ils sont tous bien :)

Martine 27/07/2019 15:40

Eh bien sur les 3 que je viens de lire, j'ai trouvé une certaine répétition et rien d'inattendu dans le premier (Vacances tous risques) mais beaucoup d'originalité dans les deux suivants donc... je continue!!! Bon week-end, Manou!