La petite fille invisible

Publié le par Martine

La petite fille invisible

Comme on dirait au Québec, je pense être tombée en amour pour cette chouette maison d'éditions, 15K, connue grâce à Françoise Cohen, et spécialisée dans la publication de nouvelles numériques et en version audio.

Et cela se confirme avec la nouvelle de ce mois de mars, signée par ma chère Isabelle Minière "La petite fille invisible".

A l'école, cette petite fille est toujours seule. Personne ne lui parle. Personne ne veut s'asseoir à côté d'elle en classe. Et bien sûr personne ne veut jouer avec elle à la récré. C'est pourquoi ce jour-là elle est allée à la balançoire. Même si c'est interdit. L'attrait était trop fort! Sauf qu'en se dépêchant de rejoindre ses camarades pour rentrer en classe, crac, elle déchire son beau pantalon tout neuf. C'est sûr, le maître va deviner qu'elle a désobéi et en plus de la punition parentale qui ne va pas manquer, il va ajouter la sienne!

Mais il ne remarque rien. Pire même il ne semble pas faire cas d'elle. Et pire encore personne dans la classe ne semble la voir. C'est comme si, tout à coup, elle était devenue transparente, invisible. Alors si, au début, ce nouveau statut l'enchante, très vite elle se rend compte que cela n'est pas si agréable que ça. Et même que c'est franchement angoissant quand,  arrivée chez elle, ses parents ne la voient pas. Dans sa chambre, ses meubles, ses vêtements, ses jeux, tout a disparu et ce n'est même plus sa chambre. Elle en est sûre à présent, elle n'existe plus.... 

C'est toujours un grand plaisir pour moi de lire Isabelle Minière. J'aime tout d'elle. Son écriture, son imagination, cette façon si particulière de créer des situations surprenantes. Et ici je dois dire qu'elle m'a gâtée!

Cette histoire fait sourire au début. Mais assez vite l'angoisse monte. Ce n'est pas possible vraiment de passer inaperçue ainsi, que son image disparaisse de cette façon, en particulier pour des parents. Et pourtant c'est cette atmosphère, ce trouble, cette absurdité qu'Isabelle Minière nous fait partager dans ces quelques pages dont la fin, la chute en terme de nouvelles, nous laisse pantois et dépasse, et de loin, tout entendement!

Un grand bravo à Isabelle Minière pour cette plus qu'excellente nouvelle et sa maîtrise haut la main de ce genre littéraire.

Bravo aussi à 15K pour cette publication à lire et/ou à écouter sans plus attendre!

La petite fille invisible
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 05/03/2019 06:36

Un auteur que je n'ai pas encore eu le plaisir de découvrir. Tu ne dis pas à partir de quel âge on peut lire cette nouvelle...la couverture fait penser à un livre jeunesse mais vu le sujet, je ne crois pas ! Bonne journée et merci pour la découverte

Martine 07/03/2019 08:34

Merci Manou! Il s'agit en effet d'une nouvelle pour adultes! L'illustration montre juste l'invisibilité de cette petite fille. Bonne journée à toi!