Le pacte de sel

Publié le par Martine

Le pacte de sel

Juliette est toute jeune, 17 ans à peine, lorsqu'elle fait la connaissance du bel Italien, Aurelio, et pourtant l'attirance entre eux est immédiate. Et malgré l'attitude hostile de sa famille, elle n'hésite pas à vivre cet amour inattendu, se jouant des uns et des autres et en particulier de son frère, Frédéric, qui affiche sans vergogne son patriotisme et sa haine des étrangers en cette fin de 19e siècle à Aigues-Mortes où la misère grandit de jour en jour.

Aussi lorsque des émeutes éclatent, rien, ni personne ne peut s'interposer. Une sorte de guerre civile s'étend entre Français et Italiens, ouvriers dans les marais salants, et c'est en toute impunité, croit-il, que Frédéric tue Aurelio pensant ainsi venger l'honneur perdu de Juliette. Au cours de ces deux jours sanglants en effet, de très nombreux ouvriers italiens sont assassinés et un de plus ou un de moins ne changera rien à l'affaire...

D'autant plus que l'hystérie retombée, tout le monde s'attache à oublier ou du moins à faire comme si rien ne s'était passé. Enfin... presque tous. Car Juliette, elle, en est incapable. Enceinte, son père la contraint à épouser Tancrède de Montredieu, permettant ainsi au jeune homme d'effacer ses dettes et à lui de sauvegarder son honneur.

Réfugiée dans le vieux château familial de son époux dans les Cévennes, Juliette ne tarde pas à sympathiser avec sa belle-mère, Benoite. Grâce au soutien et à l'affection de cette dernière, Juliette parvient peu à peu à retrouver un certain équilibre et même à s'affirmer de plus en plus comme la femme forte qu'elle a toujours été au fond d'elle-même. Même si elle garde toujours au fond de son coeur une place unique pour Aurelio, la vie et ses épreuves ne l'épargnent guère, l'obligeant sans cesse à revoir son jugement vis à vis des siens. Jusqu'à leur pardonner?...

Quand Béatrice Bourrier m'a proposé de recevoir son roman, paru aux éditions Lucien Souny, dans la collection Le Chant des pays, je me suis dit : pourquoi pas? J'apprécie beaucoup cette maison et cette collection, des Italiens sont présents dans l'histoire et cette proposition me donne l'occasion de découvrir une nouvelle plume.

De ce dernier point de vue, j'avoue ne pas avoir été déçue du tout. Béatrice Bourrier possède une très belle écriture, sensible et authentique, une connaissance très pointue de sa région et surtout un sens du récit très aiguisé. Les événements s'enchaînent sur un rythme très soutenu, sans temps mort, tout en nous laissant le temps de respirer. Ce qui est fort agréable.

Sur la question de la place des Italiens dans ce roman, c'est une page peu reluisante de notre Histoire que nous fait découvrir Béatrice Bourrier. Je ne connaissais absolument pas cet épisode et j'avoue que, par bien des côtés, il m'a évoqué des événements répétitifs actuellement. Certes on n'en est pas encore à un tel niveau de haine. Mais, comme nous le montre si bien l'écrivain, il suffirait de si peu pour que la situation dérape et dégénère. 

Et enfin sur la rencontre avec Juliette, que dire si ce n'est que Béatrice Bourrier nous offre ici un magnifique portrait de femme. Une femme en devenir que les épreuves de la vie ne vont pas épargner et qui se construit, qui avance avec fermeté et courage. Une jeune femme volontaire qui ne craint pas d'afficher ses sentiments et ses convictions avec tout ce que cela peut avoir comme conséquences. 

Autant vous dire que je me suis vraiment attachée à l'histoire de cette jeune femme, que j'ai admiré son parcours, sa relation avec Benoite et tout ce qu'elle parvient à réaliser malgré les trahisons, les chagrins et les épreuves.

J'adresse un grand MERCI à Béatrice Bourrier pour m'avoir offert cette lecture prenante et bouleversante.

Le pacte de sel
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 20/02/2019 09:00

C'est un roman qui m'intéresse beaucoup car figure-toi que lorsque j'ai visité les salins d'Aigues-Mortes j'ai appris en même temps l'histoire de ces italiens qui venaient y travailler, des révoltes et de la violence. Je l'ignorai ! Merci pour cette suggestion de lecture

Martine 21/02/2019 11:21

Oh bien je serai curieuse de connaitre ton avis! Je ne connaissais pas du tout, pour ma part, et ce roman m'a beaucoup appris!
Bonne journée, Manou!