Des femmes en littérature

Publié le par Martine

Des femmes en littérature

Lecture différente en ce triste dimanche pluvieux d'automne puisque j'ai choisi de vous présenter un ouvrage coédité par les éditions Des femmes Antoinette Fouque et Belin Education en collaboration avec Le salon des Dames "Des femmes en littérature, 100 textes d'écrivaines à étudier en classe" cosigné par Djamila Belhouchat, Céline Bizière, Michèle Idels et Christine Villeneuve.

Bon, même si le terme d' "écrivaine" me gêne un peu, il revient à cette anthologie de valoriser les femmes écrivains du Moyen Âge à nos jours et ça c'est suffisamment rare pour ne pas dire exceptionnel et cela permet, à mon sens, tous les petits accrocs à la langue française possibles.

A travers cette remarquable anthologie au féminin à destination prioritaire des classes de collège, ce sont des oeuvres, ou plutôt des extraits d'oeuvres, de romancières, poètes, essayistes, penseuses, et même dramaturges qui sont données à découvrir et à étudier. Des textes trop souvent mis de côté et dont la place et la qualité littéraire ne sont pas à démontrer.

Cette anthologie s'adresse donc en premier lieu aux professeurs de français pour qui chaque époque est abordée à travers cinq textes qui répondent aux nécessités des programmes officiels du collège. Des bibliographies permettent d'aller plus loin dans la découverte et la connaissance et complètent bien chaque partie.

Pour ma part, j'ai l'intention de l'utiliser avec mes "élèves" en cours de FLE, histoire de contrebalancer les ouvrages que je possède pour proposer des textes littéraires qui, à de très très rares exceptions, se déclinent essentiellement au masculin. Cet ouvrage me permet ainsi un équilibre que je n'avais pas jusqu'à présent. Et si cela n'enlève absolument rien aux anthologies littéraires jusqu'à ce jour plutôt déclinées au masculin (je continuerai volontiers à y puiser des textes d'étude, ayant trop de respect pour ces écrivains qui ont formé mon esprit et qui m'ont offert de belles heures de lecture lorsque je les ai découverts), le fait d'avoir ce choix et de pouvoir effectivement comparer les ressentis et les récits sur une époque donnée à travers une vision littéraire masculine et féminine constitue un sérieux avantage dont je n'entends pas me priver.

Une partie de mon "travail" consiste à faire connaître la culture française, sa langue et sa littérature. Cet ouvrage m'en apporte une nouvelle perception dont je vais faire bon usage!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 26/11/2018 21:50

Est-ce que les garçons vont vouloir lire ça? This is the question !