Jeuditalie : Coriolano (Histoire des Beati Paoli 3)

Publié le par Martine

Jeuditalie : Coriolano (Histoire des Beati Paoli 3)

Voilà, c'est fini. C'est avec cette chanson de Téléphone en tête et un noeud à la gorge que j'ai refermé ce troisième et dernier volume de la saga des Beati Paoli mardi soir. 

Il faut dire que cette saga de Luigi Natoli, parue chez Métailié dans sa traduction française de Jacqueline Huet et Serge Quadruppani, et moi, c'est déjà toute une histoire! L'histoire d'un rendez-vous estival que je me donne depuis 2016 pour participer au challenge Pavé de l'été chez Brize et cette magnifique, époustouflante, bouleversante, passionnante histoire sicilienne portée par l'amitié indestructible qui lie Blasco de Castiglione, devenu duc de la Motta, à Coriolano de la Floresta, ayant vécu successivement sous les noms de Capitaine Courage, Don Antonio de Casalgiordano avant de finir ses jours sous l'habit de l'ermite Frère Benedetto.

Si la première partie "Le Bâtard de Palerme" est dédié aux aventures romanesques et chevaleresques de Blasco de Castiglione et la seconde "La mort à Messine" évoque les 50 années qui ont mené jusqu'aux mésaventures amoureuses de Don Cesare, petit-fils infortuné de Coriolano, et de Giovanna de la Crociera, petite-fille de Blasco, ce troisième tome revient, pour notre plus grand bonheur de lecteur, à cette fin de 18e siècle et à l'histoire d'amour impossible entre Cesare et Giovanna. Histoire d'amour qui finira par s'affirmer au grand jour grâce, en particulier, à la protection et aux interventions bienvenues des Beati Paoli, ces hommes (et quelques femmes) que personne ne peut identifier, qui agissent au service de la justice, de l'équité et d'une certaine égalité.

Et pour arriver à cette fin heureuse, il faudra pas moins de 910 pages remplies de folies amoureuses, de défis, de ruses, de complots, de luttes, de larmes, de duels, d'attentats heureusement déjoués, le tout inscrit dans l'histoire singulière de cette Sicile que j'aime tant.

Quand commence ce troisième tome, Giovanna, petite-fille du duc Blasco de la Motta, et fille du duc et de la duchesse de la Crociera (cette dernière étant la fille de Blasco), est enfermée dans un couvent où elle est appelée à prendre le voile dans un esprit de renoncement à l'amour qu'elle porte à Don Cesare, simple soldat du roi qui ne peut prétendre à la main de sa bien-aimée, de par sa situation.

De son côté, Cesare, rentré de Naples où il était en mission pour le roi, a laissé derrière lui la jeune et charmante Mariantonia, fille de la maison où il logeait, sans savoir que celle-ci, enceinte de ses oeuvres, a donné naissance à une fillette, Virginia, et, chassée par sa famille déshonorée, a suivi Cesare jusqu'à Palerme où Frère Benedetto a recueillie la jeune mère et l'enfant.

Ayant tenté d'approcher Giovanna dans son couvent, Cesare est arrêté sur ordre du vice-roi, poussé en cela par le duc de la Crociera, au moment même où il retrouve par hasard Mariantonia et apprend sa nouvelle paternité. Emprisonné, Cesare est bientôt condamné à mort.

Mais tout ceci n'est que le début de cette foisonnante troisième partie. Il y aura bien des aventures, des méfaits, des actes héroïques commis, auxquels se retrouveront associés le mystérieux Frère Benedetto, alias Coriolano de la Floresta, sur lequel Cesare apprendra la vérité dans les toutes dernières pages, et bien sûr les tout autant mystérieux Beati Paoli, dont Coriolano s'avère être le chef.

Que vous dire de plus sur cette lecture? Qu'elle m'a passionnée tout autant si ce n'est plus que les deux premiers volumes, que je l'ai dévorée de la première à la dernière page, et qu'elle me laisse un sentiment de nostalgie, comme une absence, un manque maintenant que je l'ai terminée...

Lire aussi l'avis de Marianne avec qui j'ai lu ce roman en Lecture commune.

Jeuditalie : Coriolano (Histoire des Beati Paoli 3)
Jeuditalie : Coriolano (Histoire des Beati Paoli 3)
Jeuditalie : Coriolano (Histoire des Beati Paoli 3)
Jeuditalie : Coriolano (Histoire des Beati Paoli 3)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Brize 31/08/2018 10:29

Une saga dont le nombre de pages impressionne (mais quand on aime, on ne compte pas !), mais tu en dis tant de bien qu'il faudra que je me décide, un de ces jours, à tenter le premier tome !

Martine 31/08/2018 20:12

Je ne peux bien sûr que t'y encourager! Merci beaucoup, Brize, pour l'organisation de ce sympathique challenge! Je n'ai plus qu'à aller choisir mon pavé de l'été prochain parmi toutes les suggestions des participants! :-)

lcath 30/08/2018 20:05

Hou! Ca donne bien envie de la lire cette trilogie ... si ce n'est que j'en ai tant déjà à lire ...:)

Martine 31/08/2018 20:10

C'est bien ça le problème! Trop de tentations et le temps ne suit pas!!! Merci!