La giostra degli scambi

Publié le par Martine

La giostra degli scambi

Difficile pour moi de terminer cette année sans vous parler de cette enquête de MON commissario Montalbano, parue chez Sellerio, lue cette semaine et terminée hier soir ! Et difficile aussi de vous traduire ce titre « La Giostra degli scambi » (littéralement le manège des erreurs) sans le réduire à ce qu’il est tout en l’étant tellement plus.

Comme cela se produit régulièrement avec Camilleri, notamment dans cette série des Montalbano, le commissaire dort du sommeil du juste lorsqu’il est ennuyé par une mouche qui lui tourne autour jusqu’à se poser sur son nez où Montalbano, dans un état de semi-inconscience, l’assomme d’un magistral coup de poing, se provoquant ainsi un beau saignement de nez. De retour dans sa chambre, alors qu’il s’apprête à enlever les draps maculés de son lit, le commissaire découvre à la fois le cadavre de la mouche qu’il a écrasée et le vol d’une autre qui recommence de suite à lui tourner autour, créant un doute dans l’esprit de Montalbano qui se demande alors s’il n’a pas commis une méprise et a bien tué la bonne mouche.

Mais sa réflexion est de courte durée car, prenant son café sous sa véranda, son regard est attiré par une altercation entre deux hommes sur la plage. Ce qui l’amène à se faire arrêter par les carabiniers intervenus pour interrompre cette bagarre et commettant à leur tour une belle erreur d’interprétation des faits. Deux méprises en si peu de temps, voilà qui a de quoi interroger Montalbano.

Mais, encore une fois, pas longtemps ! Car, à peine sorti du bureau des carabiniers, son inspecteur Fazio l’appelle pour qu’il le rejoigne sur les lieux de l’incendie d’un magasin qui lui paraît assez suspect. Et c’est là, après cette formidable mise en bouche, que commence vraiment cette nouvelle enquête…

Logiquement je devrais m’arrêter là, après vous avoir suffisamment appâtés avec cette entrée en matière. Mais ce polar « gialli italien » n’est pas encore traduit en français et, si je me fie à la bibliographie de Camilleri, ne devrait pas l’être avant trois ans. Je ne peux donc décemment pas vous laisser ainsi sur votre faim !

Sachez donc que, à la suite de cet incendie et la mystérieuse disparition de Di Marco, propriétaire du magasin, Montalbano et son équipe, l’inspecteur Fazio bien sûr mais aussi son commissaire adjoint Mimi Augello et l’inénarrable agent Catarella, vont être confrontés aux enlèvements successifs de trois jeunes femmes, toutes employées de banque, à une histoire de racket non acquitté à la mafia locale par Di Marco (serait-ce alors la cause de sa disparition ? se demandera Montalbano), à la double trahison d’un amour et d’une amitié, au silence inquiétant d’une quatrième jeune femme et, le commissaire plus particulièrement, à l’insistance d’un dénommé Virduzzo à vouloir le rencontrer sans vraiment lui en préciser la raison…

Cela fait beaucoup pour un seul homme qui va aller de méprise en méprise, celles qu’il commet de lui-même et celles qu’on le pousse à commettre.

Encore une fois je me suis vraiment régalée à lire cette enquête « dans le texte original ». J’en ai savouré chaque nuance, chaque touche d’humour distillée avec son talent habituel par Camilleri. Un humour bienvenu et salvateur qui allège la tension imposée à Montalbano (et par extension à nous, lecteurs) et l’horreur de ce qu’il va être amené à découvrir. Une situation inimaginable pour qui est un tant soit peu sain d’esprit et qui, pourtant et hélas, fait régulièrement la Une de nos journaux.

Je compte cette lecture pour le challenge Thrillers et polars chez Sharon, pour celui de Florence « Leggere in italiano » et pour « Il Viaggio ».

La giostra degli scambi
La giostra degli scambi
La giostra degli scambi
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sharon 03/01/2018 20:48

Résolution depuis des années - avec l'allemand.
Sachant que pour l'allemand, je m'appuie sur des élèves qui en savent encore moins que moi....

Sharon 29/12/2017 19:35

Merci Martine ! Ce roman me fait très envie, forcément.

Martine 02/01/2018 11:16

Résolution pour 2018?!!!

Sharon 30/12/2017 22:04

Il faudrait simplement que je me remette à l'italien....

Martine 30/12/2017 12:28

J'imagine bien, oui! Mais comme je l'ai dit, il y en a deux autres avant celui-ci et à raison d'une parution par an... Merci Sharon