Cadeau!

Publié le par Martine

Illustration de Emanuele Albini

Illustration de Emanuele Albini

En lien avec la Bonne nouvelle du lundi qui ne pouvait être, hier, que Noël, je vous offre aujourd'hui une nouvelle drôle et amusante "Cambio di stagione" (changement de saison) signée Nina Quarenghi, nouvelliste italienne souvent primée qui va publier son premier roman en 2018.

Comme tous les matins, quand son réveil sonne, Beatrice, la cinquantaine, se dépêche de se lever pour réveiller son fils, Lorenzo, étudiant à l'Université qui, comme tous les jours, ne semble pas pressé de s'y rendre. Cette situation quotidienne inquiète bien un peu Beatrice. Mais comme elle-même a également du mal à se rendre à son travail qui l'ennuie de plus en plus, elle semble comprendre le ressenti de Lorenzo. D'ailleurs ce matin elle a l'occasion d'aller travailler un peu plus tard et c'est sans scrupule qu'elle regagne son lit, une fois son fils parti, s'offrant ainsi quelques minutes de farniente bienvenue.

Mais voilà l'heure du réveil arrive quand même et Beatrice commence sa journée par un peu de rangement. Notamment dans la chambre de Lorenzo où elle a la surprise de découvrir ... une arme! Un colt 45 digne des meilleurs westerns! Abasourdie, Beatrice n'en revient pas de tenir un tel objet entre ses mains et davantage encore de l'avoir trouvé dans les affaires de Lorenzo! Alors quand le pistolet se met à lui parler, à lui dire dans quelles conditions il est arrivé là et pourquoi, à lui raconter sa vie à elle aussi, Beatrice n'en mène pas large...

J'ai lu cette très bonne nouvelle sur le blog italien de chroniques littéraires tenu par Tiziana Zita, un blog auquel je suis abonnée et dont j'apprécie beaucoup la qualité des chroniques et les oeuvres présentées. Sur ce blog, elle a créé une rubrique "Racconti" (nouvelles) dans laquelle des auteurs nouvellistes présentent des compositions originales.

Si j'ai choisi de partager celle de Nina Quarenghi, c'est en priorité pour son côté humoristique omniprésent. Cette nouvelle nous fait rire par son style, par son récit, par sa narration et c'est essentiel, je trouve. Ce que j'y ai apprécié également, c'est sa façon particulièrement bien amenée de traiter d'un sujet grave "connait-on vraiment nos proches, celles et ceux que l'on côtoie au quotidien, en l'occurrence ici une mère et son fils adulte qui partagent le même logement?" et de le faire justement avec cet humour qui permet d'alléger bien des situations. Enfin... presque!

Au fait! Ai-je besoin de vous préciser que cette nouvelle est ... en italien?!!

Cadeau!
Cadeau!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Binchy 28/12/2017 14:53

Merci Martine pour cette excellente chronique qui me donne envie d'en savoir plus...
Gros gros bisous.
Bernadette.