Ponyo sur la falaise

Publié le par Martine

Ponyo sur la falaise

Depuis le temps que mes enfants (en particulier ma fille) insistaient pour que je regarde ce film, je l'ai enfin vu hier à midi en compagnie de mon fils Christophe. Et j'avoue que je ne comprends pas pourquoi j'ai autant tardé! Depuis hier en effet j'ai la chanson de Ponyo dans la tête et surtout les images absolument magnifiques de cette merveilleuse histoire de "Ponyo sur la falaise", superbe film d'animation d'Hayao Miyazaki, pour le Studio Ghibli.

Ponyo est une enfant sirène qui vit sous la mer avec ses petites soeurs et son père, Fujimoto, sorcier qui fut autrefois humain. Malicieuse, curieuse, Ponyo est un peu risque-tout et l'aventure ne lui fait pas peur. Sauf que cette fois elle est allée trop loin et elle se fait aspirer dans le filet d'un bateau de pêcheurs. Elle se retrouve alors la tête et le haut du corps coincés dans un pot de confiture. Echouée sur la plage, elle ne doit la vie sauve qu'à la présence de Sosuke, petit garçon de 5 ans, qui vit avec sa mère, Lisa, dans la maison située sur la falaise qui domine la plage. Intrigué, Sosuke décide de garder ce "poisson rouge" et, même, de l'emmener au jardin d'enfants avec lui. Ce qui ne fait pas l'affaire de Fujimoto qui a repris son apparence humaine pour retrouver sa fille.

Très vite, une amitié s'installe entre Sosuke et ce "poisson rouge" qu'il baptise Ponyo. Mais la petite sirène est récupérée par Fujimoto et son armée de poissons-vagues, au grand désespoir de Sosuke et de Ponyo qui n'a alors plus qu'une idée en tête : devenir une véritable petite fille et vivre sur terre. Ce qu'elle va faire en saisissant la première occasion pour s'échapper avec l'aide de ses petites soeurs et de ce pouvoir qui lui est venu depuis qu'elle a embrassé la petite coupure sur le doigt de Sosuke, en aspirant ce sang humain.

Et ce qui, bien sûr, n'est absolument pas du goût de son sorcier de père Fujimoto qui se voit contraint, pour tenter de "sauver" sa fille malgré elle du danger des hommes, de solliciter l'aide de sa femme, la mère de Ponyo et très belle Sirène des Mers. ..

Je vous l'ai dit au début de ce billet, ce film est vraiment magnifique. L'histoire d'abord, proche par bien des côtés de "La petite sirène" d'Andersen. La musique ensuite, gaie, joyeuse, rythmée dont l'air ne nous quitte plus après l'avoir entendu. Et puis ces images, ces couleurs, vives ou sombres, calmes ou effrayantes, intenses toujours. Absolument sublimes.

Tout ça fait que je n'ai plus qu'un mot à vous dire si, comme moi jusqu'à hier, vous n'avez pas encore vu ce véritable chef d'oeuvre du cinéma d'animation, tout de tendresse et de poésie : regardez-le! Et vite!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blandine 21/11/2017 14:23

Ah Ponyo <3 On l'adore!

Martine 23/11/2017 08:27

Difficile de ne pas l'aimer! Merci Blandine!

Manika 21/11/2017 13:43

Vu avec mes enfants c'est vrai qu'il est beau ce DA.

Martine 23/11/2017 08:28

Très beau, oui! Merci Manika!

Arieste 21/11/2017 09:00

Un excellent film, tu me donnes envie de le revoir :)

Martine 23/11/2017 08:29

N'hésites pas! :-)