Le bruit du silence

Publié le par Martine

Le bruit du silence

Voici un roman qui fait du bien au moral, qui redonne de l'espoir quand on pense que tout est perdu. Un roman dont un ami écrivain m'a conseillé la lecture avec enthousiasme et qu'à mon tour je vous invite vivement à lire!

"Le bruit du silence", c'est ce boucan assourdissant qui nous empêche d'entendre les appels au secours, les demandes implicites de tendresse, la recherche de cette affection que l'on pense innée, et qui pourtant brille fortement par son absence. Ce roman, c'est celui d'une rencontre plus que de retrouvailles entre une fille et son père. Ce besoin d'être reconnue comme faisant partie d'une lignée, d'être à sa place et d'y avoir sa place.

Par une froide nuit d'hiver, Laure, jeune trentenaire, artiste peintre, rentre chez elle, dans son logement parisien, après être venue passer la journée chez son père, François, célèbre écrivain, pour y récupérer des affaires. Cette fois encore, c'est le silence qui l'a accueillie, pire peut-être une totale indifférence, comme si elle était totalement inexistante. Le plus grave, c'est que Laure ne comprend pas, n'a jamais compris cette attitude paternelle à son égard. Si cela s'était déclenché après la mort de sa mère, épouse tendrement, follement chérie par François, Laure pourrait, peut-être, faire avec, le temps que le deuil se fasse. Mais non, cette attitude de rejet, d'indifférence de la part de son père, Laure l'a toujours connue.

Seulement voilà que par cette nuit neigeuse, Laure tombe en panne et doit retourner dans la maison paternelle où Simone, la "femme à tout faire" du foyer familial l'accueille à bras ouverts tandis que son père lui tourne le dos. Ou plutôt, flanche devant le retour inattendu de Laure, transie, blessée peut-être, évanouie sûrement. Ce qui provoque une peur irraisonnée dans le coeur de François qui n'a d'autre courage que de fuir...

Mais ce soir, Laure en a assez de ce comportement. Elle veut savoir, elle en a besoin viscéralement elle qui est enceinte de quelques semaines et qui craint plus que tout d'avoir la même attitude vis à vis de son futur enfant et envisage de ne pas mener cette grossesse à son terme.

Je vous l'ai dit au début de ce billet. Ce roman, c'est celui de la rencontre, véritable, entre Laure et son père, François. Comment vont-ils y parvenir dans le temps restreint de cette nuit d'hiver? Qu'a-t-il bien pu se passer dans la vie de François pour qu'il ait cette attitude envers sa fille? Léa Wiazemsky nous le dévoile, petit à petit, en de courts chapitres où chaque protagoniste intervient : Laure, François, Simone, mais aussi le fiancé parisien, la meilleure amie de Laure, l'ami d'enfance, médecin, de François. Et chacun par ce qu'il nous révèle, par son interprétation, nous fait comprendre et partager cette relation singulière et cette belle rencontre survenue dans cet espace à huis-clos.

Avec une sensibilité rare, Léa Wiazemsky nous offre un merveilleux moment de lecture, un de ceux qui nous font aimer la vie et croire en la venue de jours meilleurs.

Ce roman émouvant, tendre et bouleversant est paru aux éditions Michel Lafon.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zazy 20/11/2017 17:41

Au vu de la couverture, je n'aurais pas acheté ce livre, mais ton commentaire enthousiaste peut me faire changer d'avis... si je le trouve à la bib

Martine 21/11/2017 08:02

S'ils ne l'ont pas à ta biblio, fais-le acheter! Il mérite vraiment d'être lu! Merci Zazy!