Ariane et Bouh

Publié le par Martine

Ariane et Bouh

Ce n'est pas d'un mais de trois romans pour les jeunes lecteurs à partir de 8 ans dont je souhaite vous entretenir aujourd'hui : la trilogie de Nathalie Tall "Ariane et Bouh au pays des sorciers", "Ariane et Bouh et la magie du Nil" et "L'étrange odyssée d'Ariane et Bouh".

Quand Nathalie Tall m'a proposé cet été de lire ses trois romans, j'ai été de suite intriguée et j'ai accepté avec plaisir. Je ne peux aujourd'hui que la remercier bien sincèrement car j'ai passé un excellent moment de lecture avec ces deux chiens que sont la belle et sérieuse Ariane et l'intrépide Bouh, apprenant ici ou là, enrichissant mes connaissances et découvrant des régions, des pays que je n'ai pas le bonheur de connaitre.

Ariane, croisée entre un Labrador et un chien de chasse, coule des jours tranquilles et sans histoire au côté de ses maîtres berrichons. Mais cela ne lui suffit pas. Ariane rêve d'aventures et ne se voit pas finir sa vie de manière aussi ennuyeuse. Alors, à la disparition de ses maîtres, la belle est bien obligée de se prendre en charge et c'est en compagnie de Bouh, son meilleur ami mélange de griffon et de chien de berger, qu'elle décide de prendre le large. Leurs pas vont d'abord les conduire en Afrique du Nord, Maroc, et de l'Ouest, Mali, Togo, "au pays des sorciers". Puis ce sera l'Egypte avec la descente du Nil, et sa magie, Guisée, Le Caire, Louxor... Et enfin ils remonteront dans le temps bien avant l'apparition de l'homme sur terre, à l'époque des Dieux et vivront une étrange et merveilleuse odyssée entre l'Italie, la Grèce, Mykonos et Alexandrie...

Ce que j'ai le plus apprécié dans ces trois romans, outre les belles et amusantes illustrations d'Emilie Dedieu, c'est tout l'aspect pédagogique, instructif de ces récits. On y sent les recherches qu'a dû forcément effectuer l'auteur. Mais loin de ressembler à un classique cours de géographie ou d'Histoire, ces appuis documentaires se glissent dans les aventures de ces deux délicieux compagnons à quatre pattes en toute subtilité, l'air de rien. L'oeil connaisseur de l'adulte s'y retrouve bien sûr. Celui du jeune lecteur en prend connaissance et en enrichit sa culture aisément sans avoir nullement l'impression d'apprendre.

C'est ce qui fait la force, à mes yeux, de cette trilogie.

Le récit ensuite, le rythme qu'y impose Nathalie Tall, l'humour, l'espièglerie sont autant d'atouts en faveur de ces romans. On sourit de ces aventures assez fantastiques, on rit même parfois franchement, et on craint aussi à plusieurs reprises. On est intrigué, on doute, on espère et on se rassure en même temps que nos deux amis à qui se joint dès le deuxième opus, Dori, un doryphore aux pouvoirs particuliers qui va bien aider Ariane et Bouh.

Pour ma part, j'ai retrouvé dans ces aventures un peu de mes lectures d'enfance où les animaux ont la part belle et j'avoue que c'est assez rafraîchissant.

Ariane et Bouh
Ariane et Bouh

Publié dans lectures jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pahi 07/12/2015 12:01

Coucou Martine,
Pourrais-tu nous préciser l'éditeur, s'il-te-plaît ? J'ai beau chercher...
Ces trois livres peuvent apporter beaucoup à une petite curieuse que je connais bien :)
Gros bisous et belle semaine à toi.

Martine 07/12/2015 19:33

Comme je comprends ta petite curieuse! Je suis sûre que ces trois romans vont lui plaire! Tu peux les commander directement à Nathalie Tall http://www.nathalietall.com
Gros bisous et merci ma chère Denise