Les amours de Lou

Publié le par Martine

Les amours de Lou

Le 24 septembre 1952 à Périgueux, Louise dite Lou fête ses 10 ans en famille, entourée de sa soeur aînée Pauline, 16 ans, sa chère grand-mère, sa mère, douce malgré ses absences de réactions et ses silences, et son père, dur, froid, insensible et même tyrannique envers son épouse et ses filles.

Des conditions de vie certes pas faciles, avec lesquelles la fillette doit "faire avec" mais qui vont quand même à peu prés ... jusqu'au drame. La mort, accidentelle? suicide? de Pauline vient briser à jamais la relative entente qui pouvait encore subsister entre les membres de la famille.

Ce drame marque pour toujours la vie de Lou. Un premier amour décevant, inabouti. Le grand amour pour Philippe, coupé dans son élan par la guerre d'Algérie. Son mariage avec Denis, triste copie de son père. De brillantes études de droit. Une jolie carrière d'avocate. Les disparitions successives de son père, sa grand-mère, puis sa mère. Un retour de flammes tarabiscoté pour son amour de jeunesse. Tout ceci jalonne la vie de Lou et la condui doucement mais sûrement jusqu'à nos jours.

Voici rapidement résumées les grandes lignes de ce passionnant roman de Marie-Claude Gay "Les amours de Lou" paru aux Presses de la Cité collection Terres de France.

Tout d'abord je n'ai pas compris cette classification en roman de terroir car, à mes yeux, ce récit n'entre pas dans ce genre littéraire... même si certaines situations campagnardes semblent s'en rapprocher (la mort du cochon). Mais qu'importe!

On prend grand plaisir à retrouver la verve de Marie-Claude Gay dans ses prises de positions assez marquées pour la cause féminine, ses jugements et réflexions adaptées sur la tendance que nous avons souvent à répéter les mêmes scénarios, en particulier ceux qui nous font souffrir. Les situations ici présentées nous rappellent vivement tout ce que les femmes ont conquis et acquis en l'espace de quelques dizaines d'années, un peu plus d'un demi-siècle, après des centaines d'années de silence et d'abnégation.

Oui, la féminité, la maîtrise de sa sexualité, le fait d'avoir ses enfants au moment où on le souhaite sont le résultat de durs combats. Marie-Claude Gay a bien raison d'insister sur ces faits. Pouvoir disposer de son corps, de sa vie sont aussi des conquêtes récentes pour les femmes et pourtant combien sommes-nous à en avoir encore pleinement conscience aujourd'hui en 2015?

J'ai aimé ce roman pour cela surtout qui est loin d'être seulement une histoire de terroir, mais bien un récit de vie, l'histoire d'un parcours féminin au centre de l'Histoire de la femme.

Et je n'oublie pas la qualité littéraire de ce roman. Elle est indéniable. Marie-Claude Gay possède ce talent et sait en jouer parfaitement pour notre plus grand bonheur de lecteur. Le style est fluide, maîtrisé, faisant preuve de sensibilité, de sensualité parfois, et nous fait partager des émotions et réactions saines et justifiées.

Un beau roman encore que ce "Les amours de Lou" où la vie de l'héroïne semble rejoindre celle de l'auteur par bien des côtés. Ne serait-ce déjà que par la dédicace à son amie Suzanne...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article