Va où ton coeur te porte

Publié le par Martine

Va où ton coeur te porte

Dans ma découverte de la littérature italienne au féminin, je viens de lire "Va où ton coeur te porte" ("Va dove ti porta il cuore") de Susanna Tamaro, paru en Italie en 1994 et chez Plon en 2002.

Ce roman d'une grande sensibilité, bourré d'émotions, est à la fois un témoignage, une confession, une immense lettre d'amour.

En Italie, une femme âgée qui n'a plus que quelques mois à vivre décide d'écrire une longue lettre à sa petite-fille que celle-ci décidera de lire (ou pas) lorsqu'elle reviendra forcément après sa disparition. Cette petite-fille, unique, c'est elle qui en a repris l'éducation lorsqu'elle n'était qu'une enfant, suite au décès accidentel de sa propre fille, mère de la fillette.

Si, durant l'enfance, tout s'est bien passé entre la grand-mère et sa petite fille, les choses se sont gâtées lors de l'adolescence de la jeune fille. Conflit de générations, incompréhensions de part et d'autre, non dits de la grand-mère ont contribué au départ de sa petite-fille, devenue jeune femme, au prétexte d'études aux Etats-Unis, mais au silence prolongé qui en dit long.

D'où cette lettre que la vieille femme rédige jour après jour, confession ultime, retour sur sa propre enfance, ses parents, son mariage, sa relation tumultueuse et déjà empreinte de silences ravageurs et destructifs avec sa fille, le dernier jour, terrible, l'accident, l'arrivée de la fillette...

La vieille dame dit tout, ne fait d'impasse sur rien. Elle explique, justifie ses actes, parfois dictés par les convenances, parfois soufflés par l'affection oui l'amour mal gérés.

C'est un texte superbe, empreint de poésie, de tendresse et de mélancolie., que nous offre Susanna Tamaro par la voix de cette femme qui a vécu, qui sait sa fin proche et qui veut partir l'esprit tranquillisé.

Sa petite-fille lira-t-elle cette lettre? Là n'est pas l'important puisque nous, lecteurs, avons la chance de pouvoir le faire et de nous en délecter.

"Va où ton coeur te porte", un message d'amour d'une infinie beauté, lumineux et fort, un message à écouter, un message à suivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Binchy 14/06/2015 19:01

Oh merci Martine de parler de cet excellent ouvrage que j'ai lu en 2002. Je l'ai beaucoup aimé ! Je suis toujours très en retard dans la lecture de mes mails, mes passages sur les blogs mais je ne t'oublie pas. Je te souhaite une douce semaine et je t'embrasse très fort.
Bernadette.

Martine 15/06/2015 10:01

J'ai beaucoup aimé cette lecture aussi (comme toi encore!) à la fois tendre, douce, poétique et mélancolique. Gros bisous et bonne semaine à toi aussi, Bernadette!