Par coeurs

Publié le par Martine

Par coeurs

Il m'a trop fait de l'oeil ce recueil samedi à ma médiathèque la Passerelle. Chaque fois que je passais devant lui exposé côté face dans les rayonnages du secteur jeunes adultes/adultes, je l'entendais me murmurer "Lis-moi! Lis-moi!" Comment résister face à une telle incantation? En tous cas, moi, je n'ai pas su, ou pas pu, c'est selon! Alors voilà! Hier soir, j'ai ouvert ce recueil de Dominique Dyens "Par coeurs" paru dans la collection Nouvelles des éditions Thierry Magnier et je ne l'ai reposé qu'une fois terminé.

C'est la rentrée! Et pour son premier cours de l'année, la prof de français de cette classe de seconde, Mademoiselle Lévêque propose à ses élèves de disserter sur l'amour idéal en précisant bien que ce devoir ne sera pas noté et restera anonyme pour que chacun puisse réfléchir et argumenter en toute liberté.

Outre la première nouvelle qui nous dévoile ce fil conducteur commun aux dix suivantes, c'est tout un panel d'expressions qui commence. Avec des révélations, des confidences, des inquiétudes, des constats, des surprises mêmes et surtout des espoirs, beaucoup d'espoirs qui frôlent parfois le désespoir de ne pas parvenir à retenir l'attention de celui ou celle qui nous attire irrésistiblement.

J'ai aimé ce recueil destiné en priorité aux lecteurs adolescents pour les émotions qu'ils nous offrent et la sensibilité unique qui s'en dégage. C'est frais, c'est un peu candide, c'est un peu révoltant, avec une pointe d'humour bienvenue et toujours très émouvant.

Tellement même qu'on en viendrait presque à en vouloir à cette prof pour cette idée de devoir qui recueille ainsi chaque année tant de jolis trésors d'écriture!

Publié dans lectures jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Binchy 17/12/2014 20:55

Un recueil qui me fait de l'oeil à moi aussi Martine, merci pour ce partage et douce soirée à toi.
Je te souhaite un très bon jeudi.
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.

Martine 18/12/2014 08:11

Merci Bernadette! Ce recueil se lit vraiment très vite, d'une traite! Gros bisous et bon jeudi aussi!