Mon bouquet... pour vous!

Publié le par Martine

Mon bouquet... pour vous!

Il est des livres comme des rencontres. Un regard suffit sur un titre, une couverture. Soudain on n’a plus qu’une envie, ouvrir ce livre et commencer sa lecture. C’est ce qui s’est produit avec ce « Bouquet de fiançailles » d’Alysa Morgon paru aux éditions Lucien Souny dans la collection Le chant des pays.

Son titre d’abord qui nous interpelle avec ce mot « fiançailles ». Un mot et une tradition qu’on a un peu trop tendance à oublier de nos jours et qui représente si bien le charme désuet de l’attente, entre la promesse de l’union et le mariage qui liera pour de bon deux personnes.

Sa couverture ensuite, avec cette superbe illustration de notre belle Provence. Ces prés où l’on aimerait courir immédiatement. Ces montagnes, au loin, qui nous attirent comme autant de promesses de paix et de sérénité.

Son histoire enfin, qu’Alysa Morgon nous offre avec tout son talent d’écriture, sa façon unique de nous la raconter avec ses expressions typiques, son patois jailli au coin de succulentes discussions, ses descriptions qui nous ravissent et nous imprègnent complètement de ces paysages provençaux à la fois tellement proches de nous.

Un bouquet de fiançailles, c’est l’histoire de Jeantou. Jeune campagnard qui a l’âge, cette année, de sacrifier à la tradition de son village : offrir, le soir du bal, un bouquet de génépi à celle qu’il souhaite épouser. Or, si Jeantou a dans l’idée d’offrir ce bouquet à la douce et gentille Miette, il n’est pas le seul à l’envisager. Martin aussi, fils d’un riche paysan du village, veut épouser Miette. La concurrence s’avère rude pour notre Jeantou. Et d’autant plus quand son propre père se mêle de contrecarrer son projet en lui ordonnant plus ou moins d’offrir son bouquet à Barberine, une autre jolie villageoise dont l’entrée dans la famille de Jeantou arrangerait bien les affaires mais qui, malgré sa joliesse, n’a pas l’heur de plaire au jeune homme. Alors, pour mettre toutes les chances de son côté afin que Miette accepte son bouquet et de l’épouser, Jeantou conçoit d’offrir le plus beau des bouquets, réalisé avec un génépi à la fleur la plus parfumée, la blonde, celle qu’on ne trouve qu’à la cime de la montagne du Fiermont. Mais la route est longue, le chemin fastueux et la montée dangereuse pour qui veut aller cueillir cette fleur si belle et si rare. Jeantou y parviendra-t-il ?

C’est ce que nous invite à découvrir Alysa Morgon au terme de ce roman qui sent bon la terre, la simplicité, les jeux de mots, la rivalité aussi, et l’amour. Surtout l’amour.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 19/05/2014 09:33

Un très joli titre, en effet.

Martine 19/05/2014 17:25

Et une très belle histoire, surtout! Bises, Alex!